Avis sur

Les Oiseaux par batman1985

Avatar batman1985
Critique publiée par le

Les Oiseaux d'Alfred Hitchcock était un film dont je n'avais vu que quelques bribes, à savoir l'une ou l'autre séquence célèbre comme les corbeaux s'installant petit à petit dans la cour de récréation de l'école. Il était temps que je pallie à ce manquement et l'oeuvre dans son ensemble révèle à quel point Hitchcock était un maître.
Comme de coutume, le cinéaste pose calmement la situation et le sujet avec un démarrage lent, mais où petit à petit, le suspense et la tension vont monter. Le plus intéressant demeure évidemment le scénario où Hitchcock va s'amuser à jouer avec les symboles bien plus qu'autre chose.
Premièrement, il va réfuter toute explication scientifique et plausible. C'est simple, il est impossible de savoir rationnellement pourquoi tous ces oiseaux se mettent à attaquer les hommes. D'ailleurs, les explications de l'ornithologue dans le café-restaurant vont vite être anéanties par une nouvelle démonstration de forces de mouettes et de corbeaux. C'est donc bel et bien sur d'autres pistes qu'il faut trouver des explications. Et elles sont nombreuses.
On est tout d'abord en droit de se demander quels liens existent entre les oiseaux et les personnages principaux du film. Par exemple, quelle est la réelle significations des inséparables? Celle de l'amour naissant entre Mitch et Melanie? A noter aussi l'importance des prénoms qui commencent par la même lettre, ce n'est certainement pas anodin avec Hitchcock. Quid aussi de la séquence où Melanie monte au grenier et qu'elle se fait attaquer par les oiseaux jusqu'au sang et où elle murmure un "Mitch". Le symbole qui se cache derrière n'est-il pas une forme de perte de virginité sous le couvert d'un viol?
On peut aussi y voir des caractères nettement plus religieux. On peut y voir une forme d'Adam et Eve attaqués par Dieu (à travers des oiseaux), mais où l'humanité toute entière en pâtirait. Cette amour et cette forme de réconciliation si on se rappelle clairement ce qui s'est passé au premier couple humain habitant le paradis. D'ailleurs, toujours dans le restaurant-café, lors de la discussion entre la passionnée d'ornithologie et un client, certes possédant un petit penchant pour la boisson, mais qui fait énormément d'allusions à la religion et plus particulièrement à la Bible. Maintenant quel crédit réellement donner à un alcoolique? Bref, il y a beaucoup de possibilités d'explications symboliques avec différentes visions. Le genre de films à revoir plusieurs fois pour mieux appréhender toutes les subtilités.
D'un point de vue de la mise en scène, il existe énormément de séquences fortes, dont la plus célèbre est évidemment celle de l'école. Mais on peut rajouter à cela, les oiseaux se jetant contre la cabine téléphonique ou encore le plan final de la petite famille repartant au milieux d'une nuée de corbeaux et de mouettes. Hitchcock ne pose même aucun panneau signifiant la fin du film, laissant planer un doute sur l'avenir de cette famille et surtout que rien ne semble terminé.
A noter que Shyamalan a pour moi rendu un superbe hommage à ce film avec son oeuvre Signes. Les Oiseaux d'Hitchcock est bel et bien ce que l'on peut qualifier un chef-d'oeuvre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 470 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

batman1985 a ajouté ce film à 2 listes Les Oiseaux

Autres actions de batman1985 Les Oiseaux