La Roumanie, cette belle île des Canaries

Avis sur Les Siffleurs

Avatar Eyvind Casse
Critique publiée par le

Quand j’ai vu qu’un film nommé “La Gomera” était en compétition à Cannes, mon petit coeur s’est empli de joie tant mon affection pour cette île et son langage si particulier est grande.

Je me retrouve donc, tout heureux, dans la salle, à quelque pas de l’équipe du film, les lumières s’éteignent, la musique du festival retenti alors que le rideau s’ouvre et que le film commence.
 Enfin un film sur cette belle île, où les Hommes parlent comme les oiseaux, un film où le silbo est à l’honneur. Moment d’émotion.

Attendez, pourquoi suis-je en train de voir un polar à Bucarest?

Le film porte en VO le nom de l’île, en VF s’appelle “Les Siffleurs”, et on suit les aventures d’un flic corrompu en Roumanie. Je me sens quelque peu floué, même s’il y a quelques plans sur l’île pour me consoler.

Mais bon soit, que vaut ce polar?
Pour le résumer rapidement il s’agit des aventures de Cristi, un policier roumain qui doit apprendre la langue sifflée -le silbo- pour faire s’évader de prison un dénommé Zsolt.
Malgré quelques clichés qui font très premier film, de type de sempiternelles séquences autoréflexives sur le médium, des citations quelques peu forcées de classiques et un final dans un lieu visuellement impressionnant mais sans aucun rapport avec la choucroute, le film parvient à tenir son spectateur en haleine avec une intrigue correcte, mettant le dialecte du silbo au service du polar de manière assez habile.
Le tout est soutenu par une très belle photographie, avec un travail sur les couleurs et les lumières remarquable.
Verdict: oui bah c’est bien sympa mais c’est pas ce qui était dans l’annonce.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 263 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Eyvind Casse Les Siffleurs