Affiche Les cadavres ne portent pas de costard

Critiques de Les cadavres ne portent pas de costard

Film de (1982)

  • 1
  • 2

Quand Rachel Ward était la plus belle femme au monde...

Les « Cadavres ne portent pas de costard » s’ouvre sur un accident de voiture – criminel, comme l’on apprend dès la deuxième scène. La sublime Juliet Forrest (Rachel Ward), vient en effet trouver le détective privé Rigby Reardon (Steve Martin), pour lui demander de trouver l’assassin de son père. La bizarrerie des détails saute immédiatement aux yeux et annonce le caractère loufoque de l’œuvre.... Lire la critique de Les cadavres ne portent pas de costard

10 3
Avatar Aramis
7
Aramis ·

Critique de Les cadavres ne portent pas de costard par Rawi

Steve Martin nous amène visiter le cinéma noir des années 40. Une oeuvre rigolote pour le spectateur lambda mais une vraie perle pour le cinéphile qui joue à retrouver tous les personnages des films cultes du Hollywood des 40's. On y rencontre Ingrid Bergman, Humphrey Bogart, Varonica Lake, Ava Gardner ou Joan Crawford. On s'amuse à double titre. Primo, le film est drôle, deuxio, on cherche à... Lire la critique de Les cadavres ne portent pas de costard

8
Avatar Rawi
8
Rawi ·

Critique de Les cadavres ne portent pas de costard par LucasBillard

Le réalisateur du film, Carl Reiner, est surtout connu pour avoir formé un duo télévisé avec le génie de la comédie américaine Mel Brooks (Young Frankenstein, Blazing Saddles, Spaceballs) et pour être le père du prolifique Rob Reiner (This is Spinal Tap, The Princess Bride, Stand by Me, Misery). Les cadavres ne portent pas de costards marque sa seconde collaboration avec l'acteur de comédie... Lire la critique de Les cadavres ne portent pas de costard

4 2
Avatar LucasBillard
7
LucasBillard ·

Critique de Les cadavres ne portent pas de costard par Stanleywhite

Une belle parodie de film noir mais aussi un tour de force technique pour l'époque, qui a assurément inspiré Michel Hazanavicius: - tout d'abord pour son "Grand détournement" qui reprend ( en l'étendant à tout son métrage) l'idée d'utiliser des scènes complètes de vieux films donnant l'illusion que le détective interprété par Steve Martin donne la réplique à de vieilles stars disparues (... Lire l'avis à propos de Les cadavres ne portent pas de costard

3
Avatar Stanleywhite
6
Stanleywhite ·

Critique de Les cadavres ne portent pas de costard par Ygor Parizel

Comédie culte et c'est peu dire. Film qui mélange un récit original avec des séquences de vieux films noirs des années 40 et 50. Du coup le casting est prestigieux, plusieurs scènes sont hilarantes avec des dialogues bien fichus et des gags absurdes. Une des rares fois ou Steve Martin me fait rire en plus. Lire la critique de Les cadavres ne portent pas de costard

3 2
Avatar Ygor Parizel
10
Ygor Parizel ·

Polar de rire.

Un film inspirant aussi ouvertement que Le grand détournement ne pouvait qu'attirer mon attention, et c'est le cas. Les films qui détournent leurs modèles originaux sont très rares : on a déjà eu Woody Allen par deux fois (Lily la tigresse et Zelig), et bien entendu le film de Michel Hazanavicius & Dominique Mézerette. Mais celui-ci, réalisé par Carl Reiner, détourne habilement les polars... Lire l'avis à propos de Les cadavres ne portent pas de costard

2
Avatar Boubakar
7
Boubakar ·

Critique de Les cadavres ne portent pas de costard par Louis-Kévin

Plusieurs raisons pour voir (et apprécier) Les Cadavres Ne Portent Pas De Costard. Tout d'abord, c'est un film drôle, très drôle. En parodiant les films noirs américains, Carl Reiner réalise une oeuvre loufoque, certes, mais de qualité. Ensuite, c'est l'occasion de retrouver un paquet de légendes du cinéma américain dans un même film ! Humphrey Bogart, Cary Grant , Ingrid Bergman, Bette Davis,... Lire la critique de Les cadavres ne portent pas de costard

2
Avatar Louis-Kévin
9
Louis-Kévin ·

Critique de Les cadavres ne portent pas de costard par Voracinéphile

Véritable merveille tombée du ciel que ce film, qui en plus de donner dans le noir et blanc haut de gamme (la photographie est magnifique, même si le grain d’image permet souvent de noter la présence d’extraits d’autres films), se donne un humour irrésistible. C’est bien simple, le soin apporté aux dialogues est tel qu’on aimerait avoir assez de mémoire pour les retenir, tant l’humour qu’ils... Lire la critique de Les cadavres ne portent pas de costard

2
Avatar Voracinéphile
8
Voracinéphile ·

Critique de Les cadavres ne portent pas de costard par cineman75

L'idée de rajouter des scènes d'anciens films est de l'ordre du génie... et c'est parfois bluffant, tellement c'est bien fait... Cela permet de retrouver des monstres sacrés du cinéma .. Sur le concept, rien à dire c'est un 8 sur 10 largement mérité En revanche là ou le bas blesse beaucoup trop c'est sur l'histoire, sur le fil conducteur du film, rien de passionnant, c'est pas spécialement... Lire l'avis à propos de Les cadavres ne portent pas de costard

2
Avatar cineman75
5
cineman75 ·

La classe noire

Ca faisait longtemps que je voulais voir ce détournement. A cause de ce concept qui m'amuse. Et à cause de Steve Martin qui m'amuse autant. Alors les deux réunis, vraiment, il y a de quoi tacher son pantalon! Et la petite cerise sur le gateau, je dirai, que c'est bien Carl Reiner déjà responsable des superissime Man with two Brains et The Jerk (bon j'ai pas encore vu The Jerk, mais je le sens... Lire l'avis à propos de Les cadavres ne portent pas de costard

2
Avatar Fatpooper
7
Fatpooper ·
  • 1
  • 2