Pas brillant.

Avis sur Lights Out

Avatar YellowStone
Critique publiée par le

C'est ballot. Le postulat de base fonctionne vachement bien. La nana qui éteint la lumière et voit une silhouette à peine discernable qui disparait dès qu'elle rallume c'est une très bonne idée. C'est dans l'exécution que ça foire.
Déjà, la conclusion de cette scène est un peu grossière. Personnellement j'aurais préféré qu'on voie la silhouette avancer à chaque extinction, sans pour autant qu'elle soit plus nette. Mais ne pinaillons pas, on va dire que ça passe.

Immédiatement après vient le premier gros problème de ce court-métrage : sur un film de moins de 3 minutes, on arrive quand même à trouver la protagoniste débile, ce qui est quelque part une performance en soi. Sérieusement, après avoir vu aussi (trop) nettement ce que tu viens de voir dans ton couloir, tu te contentes d'un peu de scotch sur l'interrupteur et tu vas te coucher ? OH HELL NO! Moi je me casse sans demander mon reste. J'appelle Fox Mulder, l'exorciste, SOS Fantômes et les Men in Black ! Minimum !
Ce passage aurait pu fonctionner si justement elle n'était pas sûre de ce qu'elle avait vu dans le couloir, si c'était resté indistinct. Là c'était tellement net qu'il est impossible que ce soit le fruit de son imagination, et du coup sa réaction n'est pas du tout crédible.

Scène suivante, la femme se couche, pour avoir à subir un genre de torture mentale de la part du "monstre". C'est finalement la scène qui fonctionne le mieux (comprendre : la moins ratée), mais c'est aussi la moins originale. Dommage.

Et puis on arrive à la conclusion. Et là c'est le drame. Sans déc', qui a cru que ça pouvait faire peur ça ? On dirait un screamer youtube. Et encore. Ça aurait été tellement plus flippant de ne rien voir.
Petite parenthèse : récemment j'ai vu The Conjuring et, même si j'ai trouvé le film très moyen, la scène où une des gamines prétend voir quelque chose dans le noir derrière la porte est une des scènes d'épouvantes les plus réussies que j'ai vues. C'est dû au fait qu'on ne voit rien ; et comme on ne sait pas si on est censé voir quelque chose ou pas on cherche ; et comme on cherche on imagine ; et on imagine des choses forcément plus effrayantes que tout qu'on aurait pu nous montrer.
Dans Lights Out c'est tout le contraire. Aucune place n'est laissée à l'imagination, et donc forcément ça ne fait pas peur, effet accentué par l'aspect risible de cette apparition. Pire : ça ruine les scènes précédentes, qui auraient pu se suffire à elles-mêmes avec une conclusion beaucoup plus subtile.

Il y avait des bonnes idées et il n'aurait pas fallu modifier grand chose pour que ça fonctionne vraiment bien, ce qui est encore plus décevant en un sens.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 622 fois
13 apprécient · 1 n'apprécie pas

YellowStone a ajouté ce court-métrage à 2 listes Lights Out

  • Films
    Cover Des courts devenus longs...

    Des courts devenus longs...

    Souvent par le même réalisateur, parfois par un autre, certains films ont été des courts-métrages dans une autre vie... On ne...

  • Films
    Illustration Films découverts en 2014

    Films découverts en 2014

    2012 : http://www.senscritique.com/liste/Decouverts_en_2012/149544 2013 : http://www.senscritique....

Autres actions de YellowStone Lights Out