Un potentiel intéressant mais...

Avis sur Limitless

Avatar Kieren Rhys
Critique publiée par le

Merci la télévision de repasser ce film. Ça m'a donné l'envie d'en faire une petite critique.
Limitless: un film moyen avec la coqueluche du moment (Cooper) et un monstre sacré (DeNiro).
Une histoire banale, celle d'un écrivain atteint du syndrome de la page blanche dont la vie bascule après une rencontre, celle d'une drogue expérimentale. "La drogue c'est mal, m'voyeeeez".
Fin, merci d'avoir lu.

Un court résumé effectivement, digne de Télérama ou Première. Mais attardons-nous un petit peu sur le contenu. Premièrement, la puissance de l'intrigue... Cette drogue qui ferait passer la petite Lucy de Besson pour un monstre de foire... Mais quelle pépite! Personnellement, je peux m'identifier très facilement à ce lambda paumé dans la cruauté de la vie. Donc le "Et si cette drogue existait" et le "Qu'en ferai-je?" terriblement tentants me touchent particulièrement. Tant de possibilités... Bref sur le papier, c'est le jackpot assuré, 10/10. Malheureusement le contenu de la bobine est loin du chef-d'oeuvre escompté. Le jeu des acteurs n'est pas en cause. L'interprétation du beau Bradley est plutôt bonne (mais pas transcendante), il se donne à fond, à croire ENFIN que, deux ans auparavant, Very Bad Trip n'était pas qu'un coup de chance. Celle de Monsieur DeNiro... Non rien à dire, je ne serai pas objectif. Le rôle d'un riche businessman calculateur lui va comme un gant, il est efficace, sans forcer. Le jeu de lumière est une bonne idée: les couleurs saturées, sous la drogue; les teintes dénaturées, en manque. Le problème, c'est tout le reste. Linéarité gerbante, sous-exploitation scénaristique navrante. Au lieu d'explorer la myriade de possibilités qu'offre le NZT, cette substance ne devient qu'un prétexte à la course effrénée du protagoniste. Qu'a fait le réalisateur de cette idée si prometteuse? Un pétard mouillé. Le développement des personnages... Le héros, on en parle? Un drogué, écrivain, tueur, puis businessman, puis politicien & doué de précognition. C'est n-o-r-m-a-l. Tout. Va. Bien. Van Loon: Un businessman multi-millionnaire qui devient un vendeur de clopes au palpitant faiblard. Des choix de carrière étonnants, assez WTF. Et cette fin inexplicable, "Comment?" et "Pourquoi?" sont les deux mots qui viennent immédiatement à l'esprit pour la caractériser.

Y a-t-il une seconde approche de ce film que seul Neil Burger a eu? Je ne sais pas. Il en résulte un film moyen avec un potentiel sans limite (limitless, hehe) à la base, salement exploité. Une petite déception. Dommage Neil, tu avais de l'or dans les mains... Ça vaut un 6... Mais je donne un 7, merci au NZT.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 540 fois
2 apprécient

Autres actions de Kieren Rhys Limitless