Film de John Cameron Mitchell · 1 h 42 min · 8 novembre 2006 (France)

Genres : Comédie dramatique, Érotique

Casting (acteurs principaux) :

Paul Dawson, Lindsay Beamish, Adam Hardman, Sook-Yin Lee, Raphaël Barker, Peter Stickles, PJ DeBoy, David Pittu

Pays d'origine :

États-Unis

Bande originale :

Shortbus
Casting complet et fiche technique

Shortbus suit plusieurs personnages new-yorkais dont les aventures tragi-comiques naviguent entre sexualité et sentiments. Tous fréquentent un club underground moderne, Shortbus, où s'expriment toutes les sexualités. Sofia est sexologue et n'a jamais connu l'orgasme. Avec son mari Rob, elle simule le plaisir depuis des années. Sofia croise Severin, une maîtresse dominatrice qui tente de l'aider. Parmi les patients de Sofia, James et Jamie sont un couple gay qui tente d'ouvrir ses relations... Voir plus

Kenshin

Kenshin

La nana qui te dit, j'ai une amie qui... C'est une blague ou quoi?

il y a 4 ans

meanoxx

meanoxx

Les Inrocks & Rolling Stone l'ont adoré. Nous n'avons pas dû voir le même film. Terriblement creux & d'une médiocrité indéfinissable.

il y a 5 ans

Miho
9
Miho

Critique positive la plus appréciée

Le bus magique

Premier avertissement : si vous n'avez pas envie de voir des bites, des chattes, des seins en gros plans et des partouzes, passez directement à un autre film. Deuxième avertissement : si le cinéma...

Lire la critique

il y a 11 ans

Voracinéphile
2
Voracinéphile

Critique négative la plus appréciée

Critique de par Voracinéphile

Shortbus plante immédiatement le ton avec son sujet : il a une vision de la sexualité et il va tenter de nous la faire partager sous différents visages, avec plus ou moins de tact. Le trash du film...

Lire la critique

il y a 9 ans

RobertJohnson
7

"They're eating asses and sucking cocks,and then they show at the buffet and say they're vegan"

Auriez-vous pu imaginer voir un jour dans un film (ou dans la vraie vie, d'ailleurs) un type chanter l'hymne américain dans un anus pendant que son "collègue" se sert d'un pénis en érection comme...

Lire la critique

il y a 8 ans

Velvetman
8
Velvetman

Les démons de minuit

Le cadre libérateur qu’offre Shortbus est à la fois euphorisant, et dévasté par la quête existentielle qu’entreprend tout un chacun, au travers de cette jeunesse déjà adulte, voire ces « adulescents...

Lire la critique

il y a 8 ans

mymp
8
mymp

L'important c'est d'aimer

Dès les premières scènes, John Cameron Mitchell n'élude rien d'un érotisme complètement décomplexé : un homme, très souple visiblement, se suce et s’éjacule au visage. Un couple hétéro s'amuse dans...

Lire la critique

il y a 9 ans

Citizen-Ced
6
Citizen-Ced

On se sent parfois seul, au milieu d'une partouze

Dans Shortbus il y a tout ce qui fait qu'on aime ou qu'on déteste les comédies indépendantes New-Yorkaises : des personnages bavards pleins de questions existentielles, une louche de psychanalyse, un...

Lire la critique

il y a 10 ans