Affiche Little Odessa

Critiques de Little Odessa

Film de (1994)

Critique de Little Odessa par Jean Éleuthère

Visuellement maîtrisé de bout en bout, oscillant entre intrigue mafieuse et histoires de famille, "Little Odessa" est d'une noirceur et d'un pessimisme franchement déprimants (entre meurtres, violence familiale, tumeur au cerveau...et j'en passe). Les interprètes donnent le meilleur d'eux-mêmes en assurant des compositions sans faute, qui confèrent au film une épaisseur humaine, une certaine... Lire la critique de Little Odessa

3
Avatar Jean Éleuthère
7
Jean Éleuthère ·

GTAilleurs

Transporté par une musique Pavlovienne qui me fait saliver, tirant la mise en scène vers le haut pour camoufler les nombreuses invraisemblances qui font toujours le charisme indéniable d'un type, d'une gueule, d'un personnage qui porte le film et l'amène à un stade supérieur, celui de la biographie d'un être unique, d'un destin sans pareil. Icelui, c'est un tueur en série, un homme de main, un... Lire l'avis à propos de Little Odessa

3
Avatar Adrast
8
Adrast ·

L'élément perturbateur.

Je ne sais pas pourquoi, le cinéma de James Gray ne m'a jamais attiré. A tord sans doute. Du coup, profitant de la diffusion de "Little Odessa" sur Arte, je me suis dis qu'il était temps de dépasser un peu mes préjugés et de vérifier si ce réalisateur mérite toutes les éloges qu'on lui fait. Little Odessa, c'est tout d'abord un petit polar âpre, somme toute classique mais efficace. Tim... Lire l'avis à propos de Little Odessa

2
Avatar Stephane Gallais
7
Stephane Gallais ·

Critique de Little Odessa par EIA

Je ne connaissais pas du tout Gray lorsqu'on m'a fait voir Little Odessa. En revanche j'étais déjà convaincue du talent de Tim Roth, impeccable comme d'habitude dans ce film, et Furlong, qui joue ici encore le petit frère du gros dur, est très bien également. La mise en scène est soignée, toute en finesse, dans des jeux d'ombres et de lumières, de temps suspendu et de colère et douleurs ravalées.... Lire l'avis à propos de Little Odessa

2
Avatar EIA
8
EIA ·

Douce insouciance...

Souvent la pureté et l'insouciance des premières œuvres dépassent en puissance les suites hollywoodiennes des opus suivants! Gray en est la parfaite illustration, il y a toute la puissance d'une tragédie grecque dans ce noir opus sans happy end (ou presque...)! On frise la perfection! Ça prend les tripes! La suite de sa carrière n'est qu'un pas vers une reconnaissance internationale et un... Lire l'avis à propos de Little Odessa

3 1
Avatar Snailburger
10
Snailburger ·

Critique de Little Odessa par STEINER

Gray a semble-t-il méthodiquement pompé sur Scorcese pour son premier film et assez laborieux plagiat stylistique.Cela laisse songeur quand on pense à l’objet filmique qu’en aurait tiré le talentueux auteur de « Taxi Driver ».L’application presque voyeuriste mise à filmer un univers quasi-dépressif , le coté faussement « auteur » et le rythme monocorde de cet essai en demi teinte, à défaut de... Lire la critique de Little Odessa

2
Avatar STEINER
4
STEINER ·

1er film du 'trio familial' sublimé par James Gray. Chef d'oeuvre lyrique avec Tim Roth, V Redgrave.

Après la présentation Méliès (capturé par le fantasmagorique « Voyage dans la Lune » puis « Le chaudron infernal » et « Les cartes vivantes » notamment) en 2011, j’ai pris pour habitude de me retrouver autour d’un auteur/artiste à un moment de l’année. En a donc découlé le cycle François Truffaut (« Tirez sur le pianiste », « Jules et Jim »…), la découverte Jean Cocteau par le duo « La belle... Lire la critique de Little Odessa

1
Avatar brunodinah
8
brunodinah ·

Frères de sang

James Gray ou le cinéma d'auteur par excellence. En quatre films le cinéaste est en effet parvenu à construire une oeuvre cohérente et passionnante, mêlant noirceur et sobriété avec pour qualité première une direction d'acteurs hors-paire. Qu'il s'agisse de Mark Wahlberg dans le brillant The Yards, de Joaquin Phoenix dans le bouleversant Two Lovers ou - dans le cas présent - de Tim Roth et... Lire l'avis à propos de Little Odessa

Avatar stebbins
9
stebbins ·

Déliquescence des Vases Clos

Si son réalisateur avouait il y a quelques jours, plus de vingt-cinq ans après sa sortie, combien il a rarement vu aussi mauvais film que cette première œuvre de sa filmographie, il est important de ne pas l'écouter et de se laisser chambouler par le silence et la violence de *Little Odessa*. Oui la photographie est quelque peu datée dans ce New York des nineties, oui la mise en scène... Lire l'avis à propos de Little Odessa

Avatar Dr Billy-Jean  Robert MB
7
Dr Billy-Jean Robert MB ·

Critique de Little Odessa par Le_Monsieur_Poireau

J'ai beaucoup de mal à apporter une critique à «Little Odessa» parce que j'ai commencé l'œuvre de James Gray à l'envers. J'avais adoré «Two Lovers» puis j'ai vu «The Immigrant» sans savoir qu'il s'agissait du même auteur et réalisateur. Du coup, Little Odessa qui est un film parfait dans son genre m'apparait tout à fait inférieur à ces films déjà cités et à «The Yards» que j'ai adoré aussi. De... Lire la critique de Little Odessa

Avatar Le_Monsieur_Poireau
7
Le_Monsieur_Poireau ·