Mad Movie

Avis sur Mad Max - Fury Road

Avatar Samu-L
Critique publiée par le

J'ai expressément évité de lire la moindre critique de mes estimés compagnons de route de SC après la séance. Donc si je ne fais que répéter ce que vous avez déjà dit une centième fois, rienafout! Ce film mérite qu'on répète une centième fois à quel point il est réussi.

Lorsque j'ai appris qu'un nouveau Mad Max allait sortir, ma première réaction, ça a été de me dire: Oh non, siouplait, assassinez pas une fois de plus un de nos héros de jeunesse. Puis quand j'ai su que c'était Miller qui s'en chargeait, j'ai été un peu rassuré. Bon, c'est quand même lui le responsable pour Mad Max 3, mais je me disais qu'il valait mieux que ce soit lui qui s'en charge plutôt que je ne sais quelle andouille.

On va la faire courte, rapide et violente, comme ce film: Miller donne une leçon de cinéma à tout le monde. Il te l'envoie directement en pleine gueule son film. Mad Max:Fury Road laisse sur place tous les films d'action post 2000. Il les carbonise, c'est un véritable massacre. Il a jamais été connu pour faire dans la dentelle Max Rockatansky...

En quinze minutes, Miller installe son ambiance, son univers, les enjeux du film, ses thèmes, ses personnages et tout ça avec de l'action non stop. Ensuite, te voilà propulsé dans ton siège pendant deux heures qui paraissent ne durer que le temps d'un moyen métrage. Parce que Miller y va à fond, sans se démonter un seul instant, sans concession, toujours plus vite, pied au plancher, et par dessus cette vitesse de fou qu'il a déjà atteint, il te remet un gros coup de nitro DANS TA FACE!
Il y a des moments tellement grand-guignolesques que ça pourrait paraître ridicule, sauf que Miller passe encore une vitesse de plus et que tout passe, tout fonctionne devant tes yeux éberlués par tant de maitrise, tant de courage, et par une volonté d'aller toujours plus loin, plus vite, de faire toujours plus dingue. Le guitariste avec sa guitare lance-flamme se déchainant comme un damné devant un mur d'enceinte de dix pieds de haut, les tactiques de guerre complètement whatthefuck à ne plus savoir ou donner de la tête, les personnages outrageusement grimé qui sonnent comme des caricatures. Tout fonctionne

La photographie, les couleurs, le montage, tout atteint un niveau d'excellence impressionnant. Sans compter l'action non stop filmée avec maestria et d'une lisibilité parfaite, où chaque plan est calibré, tendu, posé, et sans avoir besoin de secouer sa caméra comme un épileptique en pleine crise.La fureur, la folie, tout l'univers du film est reflété dans chaque plan; Miller n'a pas besoin de recourir à des artifices pour donner une fausse impression de dynamisme.

Au niveau de la réalisation, Milller vient carrément en conquérant mettre sa botte sur la tronche de tout ceux qui se sont inspirés de ses films pour bien montrer que c'est lui le taulier, et qu' ils ont encore du chemin à faire s'ils veulent essayer de le rattraper.

Et en plus, l’intérêt de ce nouveau Mad Max ne s’arrête pas à la qualité de ses scènes d'actions aussi démentielles soit-elle ou à sa maitrise formelle. Le film est évidemment l'immense grand huit qu'on attend d'un blockbuster d'action, mais il ne s’arrête pas à ça. Ce film se paye le luxe d'être une dystopie efficace, traitant de la transformation l'être humain en propriété, en marchandise, crachant sur le merchandising utilisé pour contrôler la populace par les leaders (Aqua cola...), et possède le discours le plus viscéralement égalitariste qu'il m'ait été donne de voir dans un film d'action. Un film qui allie forme et fond, et qui pousse l'intrication entre l'une et l'autre à un paroxysme quasi orgasmique.

Il faut aussi parler des acteurs, tous très bons. Je tire mon chapeau à Tom Hardy qui devient véritablement Mad Max en s'inspirant des attitudes du Max de Gibson pour les faire siennes, et recréer Max comme on l'a toujours connu: ce regard d'acier, un peu fou, sans espoir, mais avec la flamme de vie inextinguible au fond du regard de celui qui survit à tout. Il faut aussi applaudir Charlize Theron pour son rôle de Furiosa, un personnage aussi fort, aussi présent, aussi charismatique, si ce n'est plus que Max. Il y a une belle alchimie dans la manière dont relation entre ces deux personnages évolue sans qu'ils ne se parlent plus de 15 fois sur tout le film, juste par des jeux de regards, et des attitudes. Tout le reste du casting est absolument impeccable.

Mad Max: Fury Road est un film total, radical, intransigeant et sans aucune concession dans sa volonté de faire un fim d'action pur boosté à la nitro et à l'adrénaline. Mad Max:Fury Road est un chef d’œuvre. Mad Max:Fury Road est un truc qu'on appelle le cinéma, car tout y passe par l'image. Et si vous trouvez que j'exagère, c'est que vous n'avez pas une bonne idée de ce qu'est l'exagération, parce que vous n'avez pas encore vu Mad Max:Fury Road.
Alors, qu'est-ce que vous attendez?

Comme l'a dit un des potes avec qui j'ai été voir le film:
"Tous les oscars
Deux fois"

PS: une petite anecdote révélatrice. La copine de mon pote en question est sujette au mal des transports, et elle a du sortir de la salle car elle avait la gerbe. Je crois que ça parle pas mal pour la capacité du film a vous impliquer de manière totale

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1826 fois
86 apprécient · 3 n'apprécient pas

Samu-L a ajouté ce film à 10 listes Mad Max - Fury Road

Autres actions de Samu-L Mad Max - Fury Road