Une tuerie, une véritable leçon de cinéma donnée par un "papy" de 70 ans.

Avis sur Mad Max - Fury Road

Avatar Duncan Kalyon
Critique publiée par le

A l'image du héros qu'il a créé et qui lui a ouvert les porte d'Hollywood, George Miller est de retour pour prendre sa revanche sous tout un pan du cinéma, et même culturel, qu'il a lui même initié : celui du cinéma d'action à base de course-poursuite dans un univers post-apocalyptique. Et la recette qu'il a utilisé ne semble pourtant pas si complexe que ça : on reprend les meilleurs éléments de la trilogie précédente et on les réactualise, le tout avec une réalisation basé avant tout sur des éléments réels (décors, véhicule, etc.) et des effets de mises en scène "classiques" (accélération de l'image, caméra sans cesse en mouvement, etc.). Le résultat : une impressionnante course poursuite totalement furieuse dans un monde devenu fou avec en toile de fond pas mal de "messages cachés" (importance de l'eau, écologie, capitalisme, féminisme, etc).

Franchement il y a t'il quelque chose à rajouter ? A moins de ne pas aimer ce genre de film, ou carrément détester les Mad Max, je ne vois vraiment pas pourquoi on ne peut pas l'aimer. Pourtant jusqu'au premier trailer, moi même je n'y croyais pas.

Alors oui tout n'est pas parfait, et si je lui colle un 10/10 c'est parce que je ne suis pas objectif (j'adore Mad Max). Le scénario semblera trop simpliste aux yeux de certains spectateurs. Mais il vaut parfois mieux un scénario simple mais bien mené, plutôt qu'un scénario (parfois inutilement) complexe et mal foutu. Et au passage, je n'hésite pas à dire que ceux qui déclarent que le film n'a pas de scénario sont des abrutis !

Quant à ceux qui trouvent que Max n'a pas de personnalité, c'est qu'ils n'ont probablement rien compris à ce personnage. Certes, le fait qu'il soit un peu (trop) en retrait n'aide pas. Et avoir vu la précédente trilogie aide forcément à mieux comprendre ce qu'il se passe dans la tête de Max.
Pourtant l'introduction du film nous le présente très bien, son passé et pourquoi il est devenu un homme poursuivit aussi bien par les morts que les vivants, et qui n'est régi que par un seul instinct : survivre. Une fois que l'on a compris cela, le reste du film, et surtout la façon dont agit et réagit Max, est logique. Ce n'est qu'à la dernière partie du film qu'il fait un peu preuve d'humanité en faisant un choix par lui même, et non simplement pour survivre.

Bref Mad Max Fury Road, c'est George Miller, un "papy" de 70ans, qui vient tout bonnement de coller un gros coup de pied au cul d'Hollywood et à son cortège de jeunes réalisateurs de film d'action sans âme. Un film à voir et à revoir encore et encore.

Oh j'allais oublié, la musique aussi est une pure tuerie !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 149 fois
1 apprécie

Autres actions de Duncan Kalyon Mad Max - Fury Road