Bande-annonce
Affiche Mademoiselle

Mademoiselle

(2016)

Ah-ga-ssi

12345678910
Quand ?
7.9
  1. 49
  2. 32
  3. 73
  4. 207
  5. 474
  6. 1408
  7. 4312
  8. 8433
  9. 5301
  10. 1760
  • 22K
  • 3.5K
  • 13K

Corée du Sud, sous la domination nippone des années 30. Sook-Hee est engagée comme servante d’une riche japonaise, dame Hideko, laquelle vit recluse dans un immense manoir sous la coupe d’un oncle tyrannique. Sook-Hee obéit aux ordres du comte Fujiwara, lequel en a après la fortune de dame Hideko.

Casting : acteurs principauxMademoiselle
Casting complet du film Mademoiselle
Match des critiques
les meilleurs avis
Mademoiselle
VS
Avatar Vincent_Ruozzi
8
Je t'aime, moi non plus

Certaines intrigues sont construites sur des duperies scénaristiques, de brusques volte-face qui éclairent le récit sous un jour nouveau, cherchant à prendre à contre-pied la pensée du spectateur. Quelques réalisateurs en ont fait une marque de fabrique, tel que M. Night Shyamalan, au point de lasser nombre de cinéphiles en donnant l'impression de tirer toujours les mêmes ficelles. Mademoiselle, thriller psychologico-érotique réalisé par Park...

48 2
Avatar LeCinemaDuSpectateur
5
LeCinemaDuSpectateur
Cinquante nuances de Park Chan-Wook

En transposant le roman Du bout des doigts de Sarah Waters dans la Corée colonisée des années 1930, Park Chan-Wook se hasarde pour la première fois dans le genre du film d’époque. Une incursion qui pourrait paraître étonnante, si elle ne répondait pas à l’inclinaison du cinéaste pour un certain sadisme corporel et spirituel. Une position sur l’échiquier cinéphile qui le place comme le maître d’une cinématographie, celle sud-coréenne, déjà bien tourmentée. Il trouve, en effet, chez... Lire la critique de Mademoiselle

34 8
Critiques : avis d'internautes (261)
Mademoiselle
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Clinquantes nuances de vrai.

S’il fallait définir l’intensité incommensurable des préliminaires et la supériorité du désir sur son contentement, Mademoiselle en serait un exemple éloquent. Explorant, comme à son habitudes, les sentiers retors de la séduction, de la manipulation et de la vengeance, Park Chan-Wook fait à la fois montre d’une ambition nouvelle et d’un certain... Lire la critique de Mademoiselle

268 33
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·
Lecture sadienne et boules de geisha

Sous couvert d’un jeu de duperie où l’arnaque change constamment de propriétaire (la servante, l’héritière, le prétendant), la nouvelle œuvre de Park Chan Wook se mue en un objet filmique difficile à déchiffrer. Difficile non pas dans son intrigue, qui malgré ses nombreux retournements de situations s’avère assez ludique dans son orchestration qui arpente le genre du thriller et parfois même... Lire l'avis à propos de Mademoiselle

106 9
Avatar Velvetman
7
Velvetman ·
L'humble critique d'une lectrice malmenée.

Le roman Du Bout des Doigts de Sarah Waters a été une véritable révélation pour moi et sa première adaptation par la BBC a bercé une bonne partie de mon adolescence. Aussi, quand j'ai appris que Chan-wook Park, réalisateur dont j'apprécie énormément un certain nombre de films, allait nous offrir une nouvelle adaptation de ce petit bijou – récit qui, qui plus est, me semble imprégné... Lire l'avis à propos de Mademoiselle

4 23
Avatar Cliffhunter ➳
10
Cliffhunter ➳ ·
Découverte
Lesbos, la Brute et le Truand

Le chef de file du cinéma coréen moderne est de retour, trois ans après Stoker – et un court au passage – et si l'adage veut que la vengeance soit un plat qui se mange froid, autant le dire tout de suite : même après trois années, la vision de la vengeance par le créateur d'Old Boy... Lire l'avis à propos de Mademoiselle

63 11
Avatar Gothic
7
Gothic ·
Édulcorée(s).

Déjà reconnu pour ses incursions dans le domaine du thriller machiavélique diaboliquement érotique, Park Chan-Wook s'aventure avec « Mademoiselle » dans un film de manipulation opulent se déroulant dans la Corée des années 1930, démontrant une fois de plus l'étrange fascination qu'exercent le torture porn et le raffinement dans le cinéma sud-coréen. Aussi cruel que magnifique, «... Lire la critique de Mademoiselle

101 8
Avatar Kiwiwayne Kiwinson
9
Kiwiwayne Kiwinson ·
Toutes les critiques du film Mademoiselle (261)
Bande-annonce Mademoiselle