Bande-annonce
Affiche Mademoiselle

Mademoiselle

(2016)

Agasshi

12345678910
Quand ?
7.8
  1. 32
  2. 19
  3. 47
  4. 146
  5. 301
  6. 903
  7. 2675
  8. 5159
  9. 3148
  10. 1012
  • 13K
  • 2.6K
  • 9.7K

Corée du Sud, sous la domination nippone des années 30. Sook-Hee est engagée comme servante d’une riche japonaise, dame Hideko, laquelle vit recluse dans un immense manoir sous la coupe d’un oncle tyrannique. Sook-Hee obéit aux ordres du comte Fujiwara, lequel en a après la fortune de dame Hideko.

Casting : acteurs principauxMademoiselle

Casting complet du film Mademoiselle
Match des critiques
les meilleurs avis
Mademoiselle
VS
Avatar Sergent Pepper
8
Clinquantes nuances de vrai.

S’il fallait définir l’intensité incommensurable des préliminaires et la supériorité du désir sur son contentement, Mademoiselle en serait un exemple éloquent. Explorant, comme à son habitudes, les sentiers retors de la séduction, de la manipulation et de la vengeance, Park Chan-Wook fait à la fois montre d’une ambition nouvelle et d’un certain emprisonnement dans ses obsessions de prédilection. L’ambition se situe sur le plan visuel qui...

208 32
Avatar Lord_Maldobeurk
2
Lord_Maldobeurk
Messieurs

Park Chan-wook récidive dans la médiocrité. 13 ans après un Old Boy frisant le ridicule, l'artiste sud-coréen s'obstine à proposer au monde sa petite (minuscule) idée de la vengeance. Évidemment, il y a beaucoup à dire, et cette critique (la première sur ce site) ne sera pas exhaustive (comme les suivantes) en terme de faiblesses. Globalement, pourtant, le procédé reste simple : emballer d'un gloubiboulga esthétique une œuvre au scénario vulgaire, mêlant... Lire la critique de Mademoiselle

4 1
Critiques : avis d'internautes (208)
Mademoiselle
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Mademoiselle s'épine pour devenir Madame

Comme une pièce de soie de confection délicate que l’on agiterait au-dessus d’un feu et qui partiellement se consumerait, détachant un à un les assemblages de fils délicats de l’ouvrage, Mademoiselle cultive, durant 2h30 des plus magistrales, une délicatesse, une subtilité grandiloquente et romantique auxquelles viennent se confronter, sans choc aucun mais au contraire de façon très... Lire la critique de Mademoiselle

5
Avatar Hilàrio Matias Da Costa
9
Hilàrio Matias Da Costa ·
Découverte
Lecture sadienne et boules de geisha

Sous couvert d’un jeu de duperie où l’arnaque change constamment de propriétaire (la servante, l’héritière, le prétendant), la nouvelle œuvre de Park Chan Wook se mue en un objet filmique difficile à déchiffrer. Difficile non pas dans son intrigue, qui malgré ses nombreux retournements de situations s’avère assez ludique dans son orchestration qui arpente le genre du thriller et parfois même... Lire l'avis à propos de Mademoiselle

87 8
Avatar Velvetman
7
Velvetman ·
La douleur est une parure

La morsure froide de la salamandre laisse une cicatrice indélébile, et son feu est séducteur. La vérité est masquée, elle se cache sous le fard, recluse derrière les paravents. Il suffit d’une faille, un interstice pour que sitôt elle s’échappe en volutes qui s’entortillent pour piquer l’âme des dupes. Tout est simulacre, d’un palais où se mêlent l’Asie et l’Occident à cette... Lire la critique de Mademoiselle

57 17
Avatar DjeeVanCleef
10
DjeeVanCleef ·
Dialectique de la maîtresse et de l'esclave

La plus belle scène, dans un film constamment placé sous le signe de la recherche esthétique et de la beauté, est peut-être celle de la fuite des deux jeunes femmes, le moment où elles parviennent à s’échapper de leur palais-prison – et dans cette séquence ouverte sur un extérieur sans limites, ce ne sont pas forcément les images de la fuite, dans la barque sur l’eau baignée de vapeurs... Lire l'avis à propos de Mademoiselle

44 6
Avatar pphf
8
pphf ·
Édulcorée(s).

Déjà reconnu pour ses incursions dans le domaine du thriller machiavélique diaboliquement érotique, Park Chan-Wook s'aventure avec « Mademoiselle » dans un film de manipulation opulent se déroulant dans la Corée des années 1930, démontrant une fois de plus l'étrange fascination qu'exercent le torture porn et le raffinement dans le cinéma sud-coréen. Aussi cruel que magnifique, «... Lire l'avis à propos de Mademoiselle

98 9
Avatar Kiwiwayne Kiwinson
9
Kiwiwayne Kiwinson ·
Toutes les critiques du film Mademoiselle (208)
SéancesMademoiselle
Projeté dans 1 cinéma cette semaine
ou
Toutes les séances pour Mademoiselle
Bande-annonce Mademoiselle
Vous pourriez également aimer...