Maniac Cop 2

Avis sur Maniac Cop 2

Avatar Seance-sup-0H30
Critique publiée par le

William Lustig et Larry Cohen craquent le slip. Après un premier opus sobre mais un tantinet timide, les deux compères font rugir la bécane, donnent dans l'actionner horrifique pied au plancher sans se farcir les pavés explicatifs et autres romances mollassonnes. Les affaires en cours du premier film sont expédiées en quelques minutes (ah Bruce Campbell ! Ah bah non, il ne reste pas), la blondasse un peu dinde et le vieux à deux jours de la retraite laissent place à une Clarice Starling qui n'arrive pas à en placer une et à un Robert Davi plus hardboiled tu meurs. C'est le syndrome Evil Dead, tout le monde sait de quoi on parle alors pour le numéro 2 autant se marrer, y aller sans regarder derrière soit et laisser la douce folie du film original faire le menu. Ambiance glauque accentuée jusqu'à flirter avec le cinéma d'Abel Ferrara, Robert Z'Dar toujours aussi dégueulasse, final en fanfare (et kérosène) à Sing Sing et un New-York iconique jusque dans ses caves. Le Maniac Cop prend enfin ses galons et entre en pétant la gueule au videur dans la mythologie pop du genre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 238 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Seance-sup-0H30 Maniac Cop 2