Ce sentiment de ce qui a été

Avis sur Memory Lane

Avatar Val_Cancun
Critique publiée par le

Très joli premier film du français Mikhaël Hers, qui ne parlera sans doute pas à tout le monde, avec ses allures de caricature du film d'auteur à la française.

Dans ce portrait de groupe faussement naturaliste, le fil narratif se révèle en effet très mince : ce qui prime c'est l'atmosphère ambiante, ouatée et mélancolique, qui passe notamment par l'image et une photo très travaillée.

De fait, le décor du film constitue un personnage à part entière. Mikhaël Hers met en scène ses personnages au cœur de leur lieu de vie - une ville de la proche banlieue ouest de Paris, autour de St Cloud - entre grands ensembles et espaces boisés bucoliques.

En majorité débutants, les jeunes comédiens sont remarquables, avec des physiques lambdas qui favorisent l'empathie du plus grand nombre - mais du coup les filles ne sont pas très glamour, à l'image de la pâlotte et maigrichonne Dounia Sichov. On ne peut pas tout avoir...

Au sein de ce casting méconnu, certains sont toutefois parvenus à se faire un nom depuis "Memory Lane", à l'instar de Lolita Chammah, Thomas Blanchard ou encore Thibault Vinçon.
A l'image du réalisateur lui-même, en passe de devenir une valeur sûre du cinéma d'auteur, à la tête de projets de plus en plus conséquents ("Ce sentiment de l'été", "Amanda").

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 82 fois
4 apprécient

Val_Cancun a ajouté ce film à 3 listes Memory Lane

Autres actions de Val_Cancun Memory Lane