Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Michael

Critiques de Michael

Film de (1924)

Critique de Michael par ChristopheL1

Un petit saut dans le temps pour cette intégrale Dreyer (voir Le Président – 1918), qui sera achronologique (si, je vous assure, le mot existe, je l'ai lu chez Deleuze !). Nous sommes cette fois en 1924. Michael est son sixième long métrage. Après Il était une fois (d'après la pièce d'Holger Drachmann), il adapte ici un roman d'Herman Bang, l'une des figures majeures de la littérature danoise de... Lire l'avis à propos de Michael

4
Avatar ChristopheL1
10
ChristopheL1 ·

Critique de Michael par hopkins

Le bonheur et le depaysement qu'un classique muet peut offrir est souvent sous-estimé. Il fait bon parfois de replonger dans les plus profondes racines du cinéma, où la lumière etait si particuliere sur le visage d'une femme, la pudeur si présente dans chacun des gestes et le romantisme si désuet. Un film subtil à voir, ne serait-ce que pour apporter un autre regard sur le cinéma actuel, et... Lire la critique de Michael

Avatar hopkins
8
hopkins ·

La condition d'artiste

Un peintre vieillissant voit s'éloigner de lui son fils adoptif et modèle pour l'amour d'une princesse déchue. Tourné en Allemagne, Michael se distingue pour trois raisons : il est le film qui annonce les grands films parlants de Dreyer ; il réunit un grand nombre de talents : Benjamin Christensen, en tant qu'acteur cette fois, Karl Freund et Rudolph Maté à la photo, la future femme de Fritz... Lire la critique de Michael

Avatar 6nezfil
7
6nezfil ·

Michœr

Bisbilles agaçantes entre deux amants chronophiles une fois qu’ils… ne se marièrent pas et n’eurent pas beaucoup d’enfants. Lire la critique de Michael

Avatar Limguela_Raume
5
Limguela_Raume ·

L'ingrat

D'habitude je n'aime pas enchaîner deux films d'un même réalisateur par peur de la déception. Et déception ce ne fut pas. Alors non ça n'a pas la maestria d'autres de ses films, mais ça reste une histoire magnifique, pleine d'amour et magnifiquement bien mise en scène. J'aime particulièrement et c'est là où Dreyer est le plus fort, les plans sur les visages, alors oui c'est "surjoué", mais... Lire l'avis à propos de Michael

1
Avatar Moizi
8
Moizi ·