Avis sur

Mission-G par bplastik

Avatar bplastik
Critique publiée par le

Ne lis rien si tu ne l'as pas vu, et même si tu penses que tu le verras jamais.
[spoiler alert et je ne suis pas cynique]

Ce film présente un problème du monde contemporain. Une taupe ayant vu toute sa famille exterminée par des humains décide de construire un aimant géant pour faire écraser tous les satellites sur la terre et enterrer les humains.
J'ai alors été subjugué par l'ampleur de la critique (à travers ce film aux ambitions semblant si légères) à la fois du traitement abusif des animaux et de l'exploitation de la machine. Pendant quelques secondes les humains se retrouvent en position de faiblesse devant leur propre monde qui se retourne sur eux. Pourtant, les animaux restent fidèles, ne cédant pas à la haine puisque même la taupe se rend compte de la folie de son entreprise.
Les enfants sont les copies conformes des adultes auto-centrés ne voyant les autres êtres vivants que comme des miroirs, tantôt déguisés en princesse ou en cascadeur. Ils ne voient qu'eux-même dans cette autre forme de vie, avant de considérer un autre il se fantasme d'abord.
La folie humaine dépasse la folie animale alors que la technologie et l'intelligence électronique gâchées (on voit les micro-ondes et les cafetières) se soulèvent dans un élan meurtrier de destruction. Et c'est là la deuxième dénonciation : les humains sont enterrés par leurs propres abus, leurs gâchis. Des satellites abandonnés par eux les ensevelissent et leurs cafetières trop sophistiquée cherchent leur destruction.

Entre explosions et rires, ces rongeurs se montrent dignes jusqu'au bout de la mission qui leur a été donnée.

PS : En plus à la fin y a un hamster qui fait du breakdance alors qu'il est agent spécial.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 554 fois
7 apprécient

Autres actions de bplastik Mission-G