Affiche Mon beau-père, mes parents et moi

Mon beau-père, mes parents et moi

(2004)

Meet the Fockers

12345678910
Quand ?
5.5
  1. 195
  2. 352
  3. 731
  4. 1396
  5. 2862
  6. 3950
  7. 2596
  8. 808
  9. 137
  10. 82
  • 13K
  • 100
  • 713

Greg Focker est un brave infirmier qui accumule les déboires, les maladresses et les faux-pas. Soucieux de plaire à tout le monde et de faire oublier son nom grotesque, sa première entrevue avec ses futurs beaux-parents Jack et Dina Byrnes fut un concentré exemplaire de tout ce qu'il ne faut pas...

Casting : acteurs principauxMon beau-père, mes parents et moi
Casting complet du film Mon beau-père, mes parents et moi
Match des critiques
les meilleurs avis
Mon beau-père, mes parents et moi
VS
Avatar Chris Tophe
7
Byrnes vs Focker : 2ème round

Dès les premières notes de We’re gonna get married de Randy Newman (Randy Newman est également présent sur la BO du premier film) on est heureux de retrouver la famille Burns – Furniker ( Focker en VO) et toute l’ambiance qui va avec. Cette fois-ci, nous rencontrons les parents de Greg: Bernard et Rose. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce sont des personnes très exubérantes, qui se vouent l’un pour l’autre un amour...

9 2
Critique de Mon beau-père, mes parents et moi par Maqroll

Tout juste la moyenne pour cette suite, ni meilleure ni pire que l’original qui ne cassait pas vraiment trois pattes à un canard tout en restant à un niveau convenable de comédie américaine. Le début du film est tout de même une véritable catastrophe, accumulant les vulgarités au niveau des dialogues et les poncifs au niveau du scénario. La deuxième moitié est indiscutablement meilleure, plus drôle, plus inventive aussi, parvenant à déclencher quelque rires et à provoquer quelque intérêt. Les... Lire l'avis à propos de Mon beau-père, mes parents et moi

Critiques : avis d'internautes (47)
Mon beau-père, mes parents et moi
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Choc des cultures hilarant

Après le succès de Mon beau-père et moi, Jay Roach remet le couvert et reprend le personnage du gaffeur compulsif terrorisé par son beau-père, en réalisant cette suite aussi réjouissante mais qui au contraire de certains opus 2 de grands succès qui ont tendance à réutiliser les mêmes recettes, se révèle au final assez différente grâce à un vrai renouvellement avec... Lire la critique de Mon beau-père, mes parents et moi

20 6
Avatar Ugly
7
Ugly ·
Critique de Mon beau-père, mes parents et moi par DanielOceanAndCo

Meilleur que le premier (c'était pas trop dur), le seul intérêt de ce film est Dustin Hoffman comme on ne l'a jamais vu. L'opposition qu'il forme avec De Niro est classique mais c'est toujours avec un grand plaisir que l'on retrouve ces deux immenses comédiens ensemble. Lire la critique de Mon beau-père, mes parents et moi

1
Avatar DanielOceanAndCo
4
DanielOceanAndCo ·
Découverte
Le serpent sans cage

Meet the Parents (2000) et Meet the Fockers (2004) fonctionnent en diptyque, tant les deux films de Jay Roach se répondent l’un à l’autre en épousant une structure inversée et en partageant une série de sketchs qui se rejouent à l’identique : le match de volley mute en match de baseball dans le jardin avec, à la clé, un même accident, un parent dispose de dons pour dévoiler... Lire l'avis à propos de Mon beau-père, mes parents et moi

2 3
Avatar Fêtons_le_cinéma
8
Fêtons_le_cinéma ·
But the circle isn't going to work if you don't trust anyone that's in it, Dad.

Une suite étonnamment de bonne qualité. Déjà que je ne suis pas un grand fan du genre, c’est en général extrêmement rare de voir une suite se hisser au niveau de l’original. Là, Mon beau-père, mes parents et moi réussit non seulement à se hisser au même niveau, mais je le mettrais même un poil devant. Suite logique (et annoncée dans le précédent), elle réussit là où beaucoup échoue :... Lire la critique de Mon beau-père, mes parents et moi

2
Avatar vive_le_ciné
7
vive_le_ciné ·
Pas toujours subtil

On reprend les mêmes et on recommence, à ceci près que cette fois, Greg Focker présente sa famille à son beau-père toujours aussi dur. S'il on ne rit jamais aux éclats, "Meet the Fockers" demeure sympathique, en jouant principalement sur l'opposition entre les parents conservateurs (Robert DeNiro reprend son rôle), et les parents soixante-huitards (avec un Dustin Hoffman en forme...). On... Lire la critique de Mon beau-père, mes parents et moi

Avatar Redzing
5
Redzing ·
Toutes les critiques du film Mon beau-père, mes parents et moi (47)
Vous pourriez également aimer...