Affiche Monkeybone

Monkeybone

(2001)
12345678910
Quand ?
5.3
  1. 7
  2. 17
  3. 25
  4. 46
  5. 56
  6. 65
  7. 40
  8. 17
  9. 3
  10. 1
  • 277
  • 5
  • 150

Stu Miley, dessinateur à succès, plonge dans un profond coma à la suite d’un accident. Déboussolé, il se réveille dans un monde parallèle totalement déjanté où il rencontre le personnage qu’il a crée, Monkey Bone, un petit singe rusé et capricieux. Peu à peu la malicieuse créature parvient à...

Casting : acteurs principauxMonkeybone

Casting complet du film Monkeybone
Match des critiques
les meilleurs avis
Monkeybone
VS
La planète des songes

Monkeybone de Henry Selick sorti en 2001 est un petit film gentiment déjanté et un joli foutoir fantastique. Plongé dans le coma , un auteur de BD se retrouve dans une sorte de no man's land et de purgatoire peuplé de créatures étranges en attendant de savoir si il va pouvoir se réveiller un jour et réintégrer son corps. Ce que j'aime le plus dans Monkeybone c'est cet univers grotesque entre rêve et cauchemar peuplé de créatures bizarres évoluant dans un univers fantasmagorique bourré...

Coupe toi la main gauche, Henry.

Henry Selick est-il nul ? Est-il idiot ? Est-il mal accompagné ? J'en sais rien ; je me pose souvent la question. Avec l'Etrange Noel de Mr Jack, on a dit que c'était un pur génie, que Tim Burton avait posé son nom à côté, comme un sale petit voleur égocentrique. Moi, j'étais prêt à y croire, parce que je suis quand même quelqu'un d'assez simple, qui écoute les gens et les crois. Peut être que c'est moi qui suis idiot, et que Selick est un looser jaloux de Burton.. En tout cas, ce film... Lire la critique de Monkeybone

3 9
Critiques : avis d'internautes (7)
Monkeybone
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
"Si notre Père céleste a inventé l'homme, c'est parce que le singe l'avait déçu." Mark Twain

Henry Selick est l'un des plus grands représentants du stop-motion,cette belle technique qui anime des personnages en volumes. C'est lui qui a été chargé de mettre en images les idées de Tim Burton pour L'Etrange Noël de Mr Jack, celles de Roald Dahl avec James et la pêche géante et celles de Neil Gaiman avec Coraline.... Lire la critique de Monkeybone

2
Avatar SimplySmackkk
5
SimplySmackkk ·
O_o

Pendant tout le film j'avais un peu cette tête > O_o Je n'ai pas compris le sens du film, et je ne parle pas d'une quelconque morale ou d'un but, non non, sans aller aussi loin, je n'ai pas compris où le film voulait en venir. Il n'a ni queue ni tête. C'est marrant par moments, des fois très ringard, des fois presque de bon goût, mais dans tous les cas on est surpris à chaque minute. De ce... Lire la critique de Monkeybone

4 3
Avatar Adora63
5
Adora63 ·
Découverte
Monkeybof

Trop vulgaire pour être pour les gosses et pas assez assumé pour parler aux adultes. Du coup à qui est adressé ce film ? Il y avait pourtant de bonnes thématiques, la frustration sexuelle, la quête d'identité, le créateur qui se caractérise dans sa création ( Monkeybone ). Beaucoup de sujets, si bien traités, aurait pu tout simplement donner au moins un bon film familial. A la place on... Lire l'avis à propos de Monkeybone

Avatar Totoya
2
Totoya ·
Cool World 2

Après être resté dans l'ombre de Tim Burton pour L'Étrange Noël de Monsieur Jack, le talentueux Henry Selick décide de s'affranchir en mettant en scène son premier film-live, chose qu'il avait un peu touché avec son précédent film, James et la pêche géante. Pour cela, le nouveau roi du stop-motion s'intéresse à l'adaptation d'un roman graphique peu connu intitulé "Dark Town",... Lire la critique de Monkeybone

Avatar MalevolentReviews
3
MalevolentReviews ·
Critique de Monkeybone par Alligator

Me suis ennuyé. Mais j'imagine que ce mélange de cartoons et de prises réelles, ajouté à la folie des personnages animés pourrait ravir les sourires des bambins. Quant à moi, j'ai peine à supporter le Fraser. Reste la belle Dunst. Lire la critique de Monkeybone

3
Avatar Alligator
4
Alligator ·
Toutes les critiques du film Monkeybone (7)
Vous pourriez également aimer...