Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Monsieur Verdoux

Critiques de Monsieur Verdoux

Film de (1947)

  • 1
  • 2

"One murder makes a villain ; millions, a hero. Numbers sanctify, my good fellow !"

Rapport n° CC 215 36981 47893 Pièce à joindre au dossier 145625TCC4875625 Charlie Chaplin … Rien qu’écrire ce nom m’horripile au plus haut point. Il m’a fallu une bonne dose de courage pour aller voir son Monsieur Verdoux, mais mon professionnalisme ne connait aucune limite. D’ailleurs, Adolf Hitler lui-même ne s’est-il pas fait projeter le Dictateur, par deux fois ? Un poète a dit un jour... Lire l'avis à propos de Monsieur Verdoux

35 9
Avatar SmileShaw
10
SmileShaw ·

C’est l’amer qui prend l’homme.

Film assez mal accueilli en son temps, et qui rompt clairement avec la filmographie la plus célèbre de Chaplin, M. Verdoux solde les comptes. Avec l’âge d’or d’un cinéma muet et du pantomime, tout d’abord, par une tragi-comédie assez ambivalente. Chaplin ne se refait pas, et son personnage inspiré de Landru garde ainsi une virtuosité qui s’inscrit dans le sillage du Charlot originel, mais au... Lire la critique de Monsieur Verdoux

25 4
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Crime Social

Tragi-comédie noire signée Charles Chaplin, Mr Verdoux est le premier film où il va abandonner son personnage de Charlot et surtout le symbole de son déclin populaire dans le pays de l'oncle Sam. Il était alors en pleine tourmente dans sa vie privée à cause d'un procès pour reconnaissance en paternité ainsi que des liaisons avec des femmes plus jeune que lui. Mr... Lire la critique de Monsieur Verdoux

8
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Critique de Monsieur Verdoux par Selenie

On peut considérer ce film comme le premier drame film de Charles Chaplin sans son personnage de Charlot, et c'est aussi le premier film dont le scénario n'est pas de lui mais de Orson Welles (ce dernier sera crédité seulement pour l'idée !). Inspiré par l'affaire Landru Chaplin adapta l'histoire vis à vis de contexte de la crise de 1929 pour créer une certaine empathie vis à vis de son... Lire la critique de Monsieur Verdoux

6
Avatar Selenie
9
Selenie ·

Le monde-Chaplin

Mes deux dernières semaines ont été marquées par le génie de Chaplin. J'ai (re)découvert tous ses moyens et longs métrages (15 au total), presque dans l'ordre chronologique, en finissant ce mercredi par le merveilleux La Comtesse de Hong Kong. J'étais un peu craintif à l’idée d’écrire à son propos, car son cinéma dégage quelque chose d'à la fois trop grand (donc trop... Lire la critique de Monsieur Verdoux

7 4
Avatar Melaine_
10
Melaine_ ·

"Life is beyond reason" "Kill one you are a monster, kill thousands you're a hero"

Dialogues fins, droles et percutants pour un film qui s'achève en démontrant avec force l'hypocrisie de notre société et l'horreur de la peine de mort. Un film hautement divertissant où se cache des reflexions profondes, en gros de l'Art à l'état pur. Lire la critique de Monsieur Verdoux

5
Avatar OlivierP1
9
OlivierP1 ·

Comédie de meurtres

Ce film est né d'une conversation entre Chaplin et Orson Welles en 1944, où suivant l'idée de ce dernier, Chaplin s'est inspiré du personnage de Landru, mais bien que l'action soit située en France et à Paris dans les années 30, ce n'est pas une reconstitution des faits de l'affaire Landru, mais un scénario libre où il put réaliser un film sans Charlot, passant de la comédie burlesque à la... Lire la critique de Monsieur Verdoux

16 4
Avatar Ugly
7
Ugly ·

Critique de Monsieur Verdoux par Perdita

un petit banquier sans histoire ruiné suite au crack de 1929 décide d'épouser des femmes riches, de les tuer et d'hériter dans le but de subvenir aux besoins de son épouse invalide et de leur fils. Humour grincant, Chaplin parlant. Ce film est un petit bijou. on pense à Brabe bleue, à Landru. Chaplin nous balade gentiment entre les meurtres foireux et l'attachement que l'on ne peut s'empêcher... Lire la critique de Monsieur Verdoux

4
Avatar Perdita
9
Perdita ·

Il parle.

La crise de 1929 étant passée par là cet homme va trouver un nouveau moyen de gagner de l'argent en épousant de riches veuves. Si Chaplin garde son humour qu'il distille tout au long du film, il aurait aussi bien pu le réduire d'une bonne trentaine de minutes, car il faut avouer que c'est un peu longuet. Si certaines scènes sont vraiment efficaces, comme la rencontre avec la jeune femme sur... Lire l'avis à propos de Monsieur Verdoux

Avatar Heurt
6
Heurt ·

Ma critique

Ah encore un des films de Chaplin que j'ai beaucoup aimé regarder. Un film qui fait réfléchir sur la gravité de la crise de 29 et la situation dans laquelle se sont trouvés des milliers de personnes après ce fameux jeudi noir. Au début du film, on voit les différentes personnes que Chaplin jouent donc c'est un capitaine de bateau, un explorateur, en gros tout les métiers qui permettent d'etre... Lire la critique de Monsieur Verdoux

2
Avatar sunshine57
7
sunshine57 ·
  • 1
  • 2