Affiche Monte là-dessus

Critiques de Monte là-dessus

Film de et (1923)

  • 1
  • 2

Ascension à la marge

Le premier plan de Safety Last est d’une puissance charge dramatique : on y voit visage affligé derrière les barreaux, pleuré par des femmes de l’autre côté, alors qu’une potence semble l’annonce en arrière-plan. Malicieuse mise en place du cadre au profit d’un trompe-l’œil révélé par le contre champ : il ne s’agit en réalité que d’un départ sur le quai d’une gare.... Lire l'avis à propos de Monte là-dessus

26 2
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Vertigineux

C’est en 1917 que Harold Lloyd créa le personnage de « Lunettes » (Glasses en anglais), archétype du jeune homme maladroit, timide, qui deviendra à ce point symbolique que le logotype aujourd’hui reconnu pour ses œuvres reste une paire de lunettes rondes. Moins connu que Charlie Chaplin ou Buster Keaton, notamment parce que Lloyd n’a pas réalisé lui-même ses grands films n’obtenant pas... Lire l'avis à propos de Monte là-dessus

18 1
Avatar Cyrille Delanlssays
8
Cyrille Delanlssays ·

Métaphorons humoristiquement sur l'ascension sociale

Je me rends compte que je ne connais pas beaucoup de comédies du cinéma muet. Bon, je ne connais pas beaucoup les films muets tout court, c'est un fait, mais dans ce que je connais ou ce dont j'ai entendu parler, il s'agit le plus souvent de drames, de récits d'aventure principalement sérieux, de films épiques. Et puis les Keaton et les Chaplin parce que ce sont les plus connus. Ceci dit, je... Lire la critique de Monte là-dessus

4
Avatar Fatpooper
8
Fatpooper ·

O Vertigo !

Un Chef d’œuvre parfait et je pèse bien mes mots ! Un bijou ! J’étais agréablement surprise par le génie et le talent d’Harold Llyod dans son rôle comique très distingué… de l’humour noir mais léger. Une très belle histoire d’amour avec une vraie critique de la société consommatrice et bourgeoise.. le rêve américain ! Des situations toutes drôles et des mimiques parfaites avec en plus... Lire l'avis à propos de Monte là-dessus

4 2
Avatar Avestita
9
Avestita ·

5c/+, très engagée, très exposée

« Safety Last » est une comédie slapstick de 1923, ce qui en fait un film assez vénérable, quand on y songe… Il met en scène Harold Lloyd, un acteur comique qui forme avec le réalisateur Hal Roach une collaboration prospère depuis les années 1910. Lloyd, à l’image d’un Keaton ou d’un Chaplin, interprète un personnage unique, facilement identifiable à ses lunettes, et réalise lui-même ses... Lire la critique de Monte là-dessus

4 1
Avatar Aramis
7
Aramis ·

Au sommet

Un des très grands classique du muet. Harold Lloyd y fait étalage de son génie comique pour notre plus grand plaisir. À partir d'un scénario plutôt simple, le film est bourré de trouvailles novatrices, et c'est un vrai bonheur de voir notre sympathique héros se retrouver dans les situations les plus surprenantes. Vous l'aurez compris, "Monte là-dessus" est une réjouissante comédie qui vous... Lire l'avis à propos de Monte là-dessus

2
Avatar Caine78
8
Caine78 ·

Critique de Monte là-dessus par Maqroll

Ce film n'est pas seulement un chef d'œuvre du burlesque, c’est un chef d'œuvre tout court. Bien des réalisateurs d'aujourd’hui pourraient prendre des leçons de mise en scène devant ce joyau d’une perfection absolue. Sur une intrigue très simple, tout s’enchaîne sans un temps de repos avec une virtuosité jamais gratuite mais qui a pour but de nous égarer sans cesse sur des fausses pistes pour... Lire la critique de Monte là-dessus

2
Avatar Maqroll
10
Maqroll ·

Critique de Monte là-dessus par Ygor Parizel

Paradoxalement (ou pas) Monte là-dessus est le film mettant en scène l'acteur/personnage Harold Lloyd le plus célèbre notamment pour la fameuse image du comique suspendu à l'horloge d'un gratte-ciel alors que pourtant il n'est ni le plus inventif, ni le plus drôle. L'aspect comique contrairement à bien d'autres repose quasi uniquement sur du visuel, des clowneries et peu sur des situations.... Lire la critique de Monte là-dessus

Avatar Ygor Parizel
8
Ygor Parizel ·

On a un peu oublié Harold Llyod et c'est bien dommage

On a un peu oublié Harold Llyod et c'est bien dommage. L'histoire est toute simple (et tout bête, mais quelle importance puisque c'est du burlesque !) Le clou du film, l'ascension du building reste encore aujourd'hui un exploit remarquable à ce point qu'on en oublie que le trucage ne peut être qu'évident et que le suspense fonctionne (chapeau !). Dans un tout autre registre, la scène de la... Lire la critique de Monte là-dessus

Avatar estonius
9
estonius ·

Echapper aux lois de la physique

La célèbre scène de l'escalade d’un building de Los Angeles par Harold Lloyd constitue à la fois la force et la faiblesse de Monte là-dessus ! Après l’installation assez rapide de l’intrigue, Harold Lloyd entreprend de gravir le building pour atteindre le premier étage. D’autres étages suivront. La mécanique scénaristique mise en œuvre par... Lire l'avis à propos de Monte là-dessus

Avatar In_Cine_Veritas
6
In_Cine_Veritas ·
  • 1
  • 2