This is Sam Bell to ground control...

Avis sur Moon

Avatar Ptirat
Critique publiée par le

Moon, c'est un film psychologique dans l'espace.

Et rien qu'en disant ça, déjà, ça claque.

Mais en vrai, c'est pas comme ça qu'on commence une critique alors je recommence.

Moon est un film Britannique, sorti en 2010, que la France a boudé. Il n'est pas passé au cinéma et est resté assez méconnu dans l'hexagone, shame on us. (Parce que c'est un film anglais, alors je nous gronde en …anglais, ouais…) Honte sur nous, parce que c'est un très bon film de science fiction comme ça fait longtemps qu'on en a pas vu et ça c'est pourtant vraiment cool et rafraîchissant de retrouver un bon scénar sans une floppée d'effets spéciaux vomitifs rajoutés par dessus. (The Hobbit et toute la clique, c'est à vous que je parle.) Bref, c'est mon chouchou à moi ce film.

Et quel est l'auteur de ce moment de bonheur?

Duncan Jones ?

Ah ouais.

Et quand on regarde wikipédia ?

Mais ! C'est le fils de mon autre chouchou, le réa ! Le fils de David Bowie réalise un film à la Space Oddity. Tout est logique, tout se recoupe. Avec un père extraterrestre, on ne peut que faire de la science fiction. Pourtant, le film n'est pas aussi barré que les clips ou les fringues du papa. Duncan Jones à vraisemblablement laissé l'acide de côté pour se concentrer sur une poésie réaliste. Bref, j'arrête de mettre des adjectifs partout et je vous mets un ptit résumé à la place.

Sam est un employé d'une société qui a pour but de trouver sur la Lune une quantité exploitable d'hélium 3, afin de répondre à la crise énergétique. Pour que tout marche bien, il doit y rester trois ans avec pour seul compagnon Gerty le robot. A deux semaines de la fin de son contrat et de son retour sur Terre, quelques petits détails clochent dans sa routine…

Bien évidemment.

Dans ce film, y a pas de sous, quasiment pas de couleurs et même de la lenteur. Ca fait beaucoup de choses dont on a pas l'habitude. (enfin, je parle des gens comme moi qui regarde un peu que les films populaires quoi ...) Et pourtant, ça marche tellement bien. Les plans lunaire sont superbes. Il y a cette texture, l'oubli de lisser l'image peut être… On y croit vraiment, à ces paysages, ils sont presque terriens. Et il y a ce type, Sam. Un astronaute non glorifié. C'est rare dans le cinéma, un astronaute humain. C'est peut être comme ça que je perçois le cinéma anglais par rapport au cinéma Américain, après tout. Les personnages sont moins parfaits, pleins de défaut de base. Je les préfère comme ça. Il n'y a pas toujours des « héros » dans tous les coins. Donc ouais, il y a Sam, tout seul, là haut. C'est un bon gars qui fait son travail, rien de glorieux. La Lune, il en a même marre. Il est à deux semaines de chez lui, il ne souhaite que retrouver sa famille, enfin. Et l'espace autours, on s'en fiche en fait, c'est un décors qui n'est pas tellement important en tant que tel. Il n'est là que pour mieux parler de l'isolement, de la mélancolie et de la solitude de Sam. Ce personnage est joué par Sam Rockwell que je ne connaissais que de H2G2 (bien wtf là, pour le coup.) et qui y est quasiment le seul acteur du film. Il assure pourtant très bien cette responsabilité et porte avec beaucoup de justesse son rôle.

Comme je ne suis pas très douée pour parler des films, je vais m'arrêter là et vous conseiller d'aller le voir. Il dure 01h37, il est génial et vous allez aimer. C'est sûr. Même Clint Mansell a fait la BO de ce film et elle est juste sublime, je l'écoute en boucle depuis trois ans.

(Clint Mansell a fait la bo et la France est pas foutu de le passer au ciné. Si vous voyez pas de rapport, je comprend, je ne suis pas sûre d'en voir non plus.)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 202 fois
Aucun vote pour le moment

Ptirat a ajouté ce film à 2 listes Moon

Autres actions de Ptirat Moon