Une démesure dans la mesure ?

Avis sur Morse

Avatar Peggy-p
Critique publiée par le

Morse n'est pas un film à mettre entre toutes les mains. Bien loin des standards du grand Hollywood, il nous délivre une vision froide et presque réaliste d'un univers fantastique qui joue dans une mesure minutieuse.

Un style sobre, très maitrisé et qui donne à la figure classique du vampire une bouffée incroyable d'air frais : le monstre n'est pas une créature érotisée et réjouie, goutant avec entrain son statut de prédateur, mais une âme à la dérive, coincé entre sa faim lancinante et ses désirs inaccessibles... Une créature entre deux mondes, tant concrète qu'évanescente, et dont la mise en scène n'a de cesse de souligner le décalage.

A ceci s'ajoute le jeune garçonnet du duo, un blondinet aux allures cadavériques, qui semble aspirer de tout son être à une existence plus spirituelle, et qui trouve dans cette relation un accomplissement.

Mais, en dehors de la proximité privilégiée qu'il entretient avec ses deux protagonistes, le film ouvre en de rares opportunités sur des scènes de violence graphique d'une incroyable efficacité, parfaitement mesurée, et dans lesquelles ce sont les environnements qui reprennent le dessus.

"Nosferatu", de Murnau, n'est pas loin. "Martin", de Romero, est encore plus proche. On ne peut que saluer la justesse de cette approche.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 360 fois
2 apprécient

Autres actions de Peggy-p Morse