Affiche My Fair Lady

Critiques de My Fair Lady

Film de (1964)

Le Beau Et La Clocharde

Voilà des jours que je tourne autour, incapable d’aligner des mots cohérents, tant je pense avoir tout (et tellement) dit à propos de ma fascination pour Audrey Hepburn. C’est vrai que je peux parler du film, qui est excellent, mais j’en suis à un point d’admiration où j’ai la conviction que tous les films dans lesquels elle a tourné, ne sont devenus chefs-d’œuvre que grâce à elle. Mais tout de... Lire la critique de My Fair Lady

24 9
Avatar Jambalaya
10
Jambalaya ·

L'école des femmes

La scène d'ouverture nous montre deux mondes qui se percutent. La haute et la basse société se côtoient sans vraiment se rencontrer. Tout les différencie : leur activité (manifestement oisive pour l'une et travailleuse pour l'autre), les costumes, les gestes, et le langage bien sûr. « Son parler du ruisseau la condamne à y vivre », dira vite Higgins au sujet de cette petite... Lire la critique de My Fair Lady

36
Avatar SanFelice
10
SanFelice ·

Cecil Beaton contre Hubert de Givenchy

In-to-lé-ra-ble ! Ce film est une ignoble image des valeurs bourgeoises anglaises post-victoriennes. Comment peut-on vouloir ainsi s'élever moralement, culturellement et pire, socialement, cela au moyen de l'éducation et de la langue, des valeurs réactionnaires sans le moindre avenir. N'est-il pas plus digne de rester dans la fange pour se plaindre, tendre la... Lire la critique de My Fair Lady

18
Avatar -Marc-
8
-Marc- ·

Pretty lady

Le film est l'adaptation de la pièce Pygmalion de George Bernard Shaw, écrite en 1912 et qui était une intéressante satire des préjugés de classes sociales ; Shaw traduisait ainsi une entreprise de mise en accusation du conformisme social britannique encore en vigueur au début du 20ème siècle. La pièce fut ensuite une comédie musicale de Alan Jay Lerner et Frederick Loewe qui... Lire l'avis à propos de My Fair Lady

15 2
Avatar Ugly
7
Ugly ·

Victorian for the comic muse

Dans l’histoire flamboyante de la comédie musicale, My Fair Lady doit être resitué dans son contexte : au début des années 60, le genre s’essouffle clairement, dix ans après les sommets Chantons sous la pluie ou Tous en scène. Le désir de Jack Warner de refaire un gigantesque film de studio se fait... Lire la critique de My Fair Lady

19 2
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·

Audrey is wonderful...!

Il était temps que je voie enfin ce film.Et je n'ai pas du tout été déçu! C'est l'histoire d'une pauvre fleuriste sans instruction qui est l'objet d'un pari entre un professeur de leçons phonétiques misogyne Higgins et du colonel Pickering.Objectif:faire passer cette jeune femme pour une grande dame...! Je craignais un peu les 2h46 mn du film:je ne les ai pas vu passer! Tout d'abord grâce au... Lire la critique de My Fair Lady

12 4
Avatar cinemusic
9
cinemusic ·

Divine Audrey

Oscar du meilleur film en 1965 (pour huit au total), My Fair Lady, signée George Cukor, retrace l'histoire d'un professeur de phonétique qui veut faire d'une simple vendeuse de fleurs, une grande dame suite à un pari. Il n'est pas bien difficile de tomber sous le charme de cette comédie musicale et, malgré les 170 minutes, on ne s'ennuie jamais tant on est emporté par le... Lire l'avis à propos de My Fair Lady

12
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

La fille qui paye recta

My Fair Lady est un film sympathique traitant des différences d'éducation entre classes sociales. Audrey Hepburn est jubilatoire en sauvageonne des rues, au langage maladroit et à la gestuelle quelconque. Quant à Rex Harrison, il amuse beaucoup en vieux garçon misogyne sur les bords. Sinon, on ne comprend pas trop la nécessité que peut avoir le réalisateur à inclure de la comédie musicale à son... Lire la critique de My Fair Lady

8 1
Avatar Busty Libellool
8
Busty Libellool ·

Le syndrome Pocahontas, ou les problèmes que posent My Fair Lady

Problème #1 : Moralement et politiquement infâme Je ne suis généralement le dernier à dire ça mais politiquement, ça a quand même vachement mal vieilli. On passe sur la condescendance, la suffisance, le mépris de classe qui n’est jamais remis en question. Le pauvre est sale, inculte, fainéant (« avec un peu de chance, c’est un autre qui fera... Lire la critique de My Fair Lady

5 3
Avatar Peaky
5
Peaky ·

Divertissant

Comédie musicale extrêmement divertissante sur le thème de Pygmalion (surtout du fait de l'abominable et réjouissant cynisme de Rex Harrison, il faut bien l'avouer), "My Fair Lady" ne vaut certes pas les grands classiques de l'âge d'or, et n'est pas non plus le meilleur portrait de femme que Cukor, grand spécialiste de la question, ait réalisé. Si... Lire la critique de My Fair Lady

5
Avatar Eric BBYoda
7
Eric BBYoda ·