Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte
Bande-annonce
Affiche Night Call

Night Call

(2014)

Nightcrawler

12345678910
Quand ?
7.5
  1. 35
  2. 46
  3. 127
  4. 353
  5. 1007
  6. 3123
  7. 9025
  8. 10856
  9. 3318
  10. 643
  • 29K
  • 2.7K
  • 6.7K

Un jeune homme découvre par hasard le monde confidentiel du journalisme de faits divers freelance à Los Angeles.

Casting : acteurs principauxNight Call

Casting complet du film Night Call
Match des critiques
les meilleurs avis
Night Call
VS
Network 2.0

Quelle belle surprise. J'attendais pourtant le glauque gratuit à des kilomètres, cet arc récurrent tendu tout entier vers l'effet choc "réaliste", écrasant un récit vidé de sens sous couvert d'un personnage mystérieux qui ne se révèle souvent que simple psychopathe. Tout a pourtant l'air de ça dans "Night Call" et je me bouchais d'abord le nez de peur que la suite n'empeste. Toute cette hype autour de L.A. esthétisé et ces protagonistes toujours proches du désespoir final qui...

57 7
Avatar cinematraque
5
cinematraque
American Psycho à la sauce BFM TV !

Je vous vois, les marketeux du cinéma, à essayer de vendre Night Call comme un spin off de Drive. Et vas-y que je te traduis un titre anglais (Nightcrawler, en l’occurrence) par un autre titre anglais (quand cette abomination cessera-t-elle ?) qui se trouve également être, par pure coïncidence, le nom de la chanson phare de la BO du film de Winding Refn ; et vas-y que je te mets « par les producteurs de Drive » en chapeau de l’affiche – comme si, depuis le temps qu’on nous fait le coup,... Lire l'avis à propos de Night Call

33 12

PostsNight Call

Critiques : avis d'internautes (479)
Night Call
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
"La télé, ça a l’air tellement vrai"

Los Angeles est une ville tentaculaire de seize millions d’habitants avec une superficie plus de dix fois supérieure à celle de Paris. La ville, abritant de nombreuses stars, regorge de paparazzi. Night Call ne s’intéresse pas à ces chasseurs de stars, mais à un autre type de chasseurs d’images, celles des faits divers. Un jeune paumé, Lou Bloom, décide de se lancer dans cette... Lire l'avis à propos de Night Call

42 6
Avatar Vincent_Ruozzi
7
Vincent_Ruozzi ·
"Les charognards sont là, la mort ne vient pas seule."

Une poignée de minutes suffisent à Dan Gilroy pour nous introduire le personnage de Louis Bloom, jeune homme vivant de menus larcins, et nous faire comprendre à qui nous avons à faire : un être de peu de moral avec beaucoup de bagou et surtout prêt à tout. Le hasard va le pousser vers la profession de journaliste freelance, traquant dans tout Los Angeles des images chocs pour les revendre aux... Lire l'avis à propos de Night Call

31 3
Avatar Karl Friedrich Von Münchhausen
9
Karl Friedrich Von Münchhausen ·
Course au spectaculaire

Los Angeles, la nuit : Quasiment désert mais les voitures roulent et dans certaines d'entre elles peuvent se trouver des hommes, souvent solitaires et traquant n'importe quels coups à faire pour vivre et/ou assouvir ses pulsions. L'un d'eux c'est Louis Bloom qui va vite se spécialiser dans la recherche du scoop, principalement violent et touchant les familles blanches et aisées. Pour son... Lire la critique de Night Call

57 2
Avatar Docteur_Jivago
7
Docteur_Jivago ·
A la recherche de l'éclair d'un buzz.

Aussi fort soit-il, Night Call est un film qui est ancré dans son époque, qui est celle où tout un chacun peut filmer un évènement avec un téléphone (ou une caméra) et peut exploiter ces images, le cas échéant sur des des chaines d'infos. Mais j'en reparlerais plus loin dans ma critique. Lou Bloom est un jeune homme qui va trouver le moyen de se faire de l'argent en piratant les... Lire la critique de Night Call

5
Avatar Boubakar
8
Boubakar ·
Découverte
A cran de surveillance.

Night Call commence par une fausse piste : le diaporama impeccablement photographié d’une urbanité cadrée et aux éclairages artificiels jaunes sur le bleu marine d’une nuit sans encre, invite à une errance presque poétique. Mais on a appris, depuis Taxi Driver, à se méfier des rues qui dorment. Le sujet même du film n’est pas révolutionnaire d’originalité : la course à l’audience génère une... Lire la critique de Night Call

103 10
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·
Toutes les critiques du film Night Call (479)
Bande-annonce
Night Call
Vous pourriez également aimer...