Rédemption larmoyante en plein ciel

Avis sur Non-Stop

Avatar Step de Boisse
Critique publiée par le

Liam Neeson vieillit bien. Il assure, dirait mon fils aîné. Il endosse à nouveau sa panoplie de redresseur de torts. Le cinéma d’action ricain propose différentes sous variantes du genre : le dur et froid (type Clint E), le solide ironique (Bruce W), le balaise fossilisé (Schwarzy et son alter ego Stallone), le mutant intemporel (Tom Cruise) et le costaud sentimental : c’est Liam. Il a la paupière triste et joue admirablement bien de sa larme à l’oeil.

Jaume Collet-Serra réussit une première mi-temps parfaite. Liam est au bord de la paranoïa, l’invisible et machiavélique adversaire transcende le huis-clos aérien. La suite est moins réussie, les « méchants » peu crédibles et la fin bâclée. Je retiens néanmoins une scène mémorable : Liam est promis au lynchage par ses propres passagers, quand il s’écrit : « Je suis un mauvais père, ma fille est morte, je bois trop. Mais, je suis un bon flic. » La caméra s'attarde sur la larme, qui roule et s'attarde sur larme que l'on devine rouler sur la pommette du dur-à-cuir : confondue par une telle sincérité, la foule se rallie et l’émeute est brisée. Beau travail !

Mention spéciale à la toujours ravissante Julianne Moore.
Janvier 2018

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 316 fois
10 apprécient

Step de Boisse a ajouté ce film à 6 listes Non-Stop

Autres actions de Step de Boisse Non-Stop