👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le duo Refn/Gosling sort des cadres formatés

« Only god forgives » est un film complètement atypique beaucoup plus sombre et violent que « Drive ».

De « Drive », Refn conserve le mutisme parfois agaçant de son acteur fétiche et l’extrême lenteur de la réalisation qui pourra en déstabiliser plus d’un.

Loin de ses origines européennes, le réalisateur surprend en emmenant le spectateur dans un univers thaïlandais parfaitement dépaysant.

L’atmosphère de Bangkok by night vous enveloppe dans un mélange glauque de chaleur moite et d’esthétisme raffiné.

La violence est toujours présente quelques fois de manière insoutenable, mais nécessaire dans ce monde de gangsters ne sachant résoudre les problèmes que par une spirale sans fin de vengeance.

Le personnage de Chang est fascinant par son coté irréel d’ange exterminateur venant châtier impitoyablement les péchés de la famille Hopkins, et Julian qu’on devine en pleine crise intérieure face à l’horreur de ses actes se trouve finalement heureux de pouvoir les expier.

Depuis « Valhalla rising » , Refn s’est mué en esthète, magnifiant par l’image et la musique son cinéma, à la manière d’un David Lynch.

Inclassable, atypique, cérébral, hardcore tout en restant au dessus du lot de ce type de production, son cinéma reste à des années lumières au dessus de celui de Quentin Tarentino, aussi violent et considéré comme le summum du cool-jubilatoire-sans substance.

ThomasHarnois
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 1 an

Only God Forgives
real_folk_blues
8

Thaî, glande, et Ryan erre.

Only God Forgives n’est pas un bon film. N’allez pas croire que vous verrez Drive, pauvres naïfs. N’allez pas espérer que Fight Club se soit payé un lifting, pauvres consommateurs. Ne supputez point...

Lire la critique

il y a 9 ans

148 j'aime

33

Only God Forgives
Anyo
8

Le langage du silence

Le cinéma est un art Visuel et Auditif. Notre cher réalisateur Danois acquiesce et nous livre une oeuvre à la facture audio-visuelle irréprochable. "Only God Forgives" rejoint "Samsara" et "The...

Lire la critique

il y a 9 ans

136 j'aime

11

Only God Forgives
Gand-Alf
6

... Et l'enfer le suivait.

Pour avoir une idée de mon expression dépitée à la sortie de ma séance de "Only god forgives", je vous invite à vous poster devant un miroir et de vous observez en train de diviser 1356, 876543 par...

Lire la critique

il y a 9 ans

129 j'aime

13

Rocky IV
ThomasHarnois
9
Rocky IV

USA winners : Russia loosers

Malgré un fond politique des plus douteux « Rocky IV » propose une vraie variation, ouvrant le cercle restreint des opposants à Rocky, fidèle représentant de la classe populaire américaine, au grand...

Lire la critique

il y a 3 mois

4 j'aime

1

Le Pic de Dante
ThomasHarnois
6

James Bond vs Volcan en furie

« Le Pic de Dante » est un film catastrophe-type avec tout ce que cela implique comme gros sabots. Le scénario est basique, truffé de clichés et tout repose sur les scènes d'éruptions volcaniques...

Lire la critique

il y a 4 mois

4 j'aime

Le père Noël est une ordure
ThomasHarnois
10

Le film le plus férocement drole du cinéma français

« Le père noël est une ordure » est sans nul doute le meilleur de la série des films de la bande du Splendid. On retrouve la satire sociale déjà présente dans les deux premiers « Bronzés » mais à un...

Lire la critique

il y a 5 mois

4 j'aime