Le village

Avis sur Opération diabolique

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Je ne savais vraiment pas quel film j'allais lancer. Avec un titre pareil, je me suis imaginé un film policier italien des années 70 ou alors une série B américaine des années 50, avec un peu de fantastique dedans (des expériences qui tournent mal). J'étais donc loin de me douter qu'il s'agirait d'un film proche d'un épisode de "Twilight Zone" mélangé à un peu de Kafka, le tout à la fin des années 60 avec la présence improbable de Rock Hudson.

Le scénario manque d'un petit objectif principal, ce qui crée quelques chutes de rythme, une impression de ne pas savoir où on va pendant la première moitié du film. Petit à petit on comprend. Heureusement, tout du long, il règne un mystère pesant qui donne envie de savoir ce qu'il se passe. C'est assez fou, assez délirant, assez bien trouvé. J'ai apprécié que l'auteur n'essaie pas d'en fiche plein la vue et qu'il se contente d'aller au bout de ses situations, jusqu'à un terrible dénouement. De toutes façons, on comprend vite qu'il n'y a qu'un fin possible, donc pas la peine de vouloir brouiller les pistes vainement. Les personnages sont intéressants, dommage que les secondaires ne soient pas un peu plus approfondis.

La mise en scène m'a étonné : avec ce noir et blanc et la présence de Hudson, je m'attendais à quelque chose issu des années 50, mais dès la première scène, au vu du découpage, j'ai compris qu'on devait être environ 20 plus tard. Les coupes de cheveux des actrices m'ont renforcé dans cette idée. Tout comme cette scène de baignade dans le jus de raisins... Le découpage est assez audacieux ; Frankenheimer n'évite pas quelques maladresses, mais globalement, ça passe assez bien ; les dispositifs sont intéressants et fonctionnent avec le sujet (en c equi concerne les plans faits à aprtir d'une caméra fixée à un acteur, je coris qu'il s'agit pour l'instant du plus vieux film que j'ai pu voir utilisant ce procédé) ; quand je pense que Lancaster a dit de Frankenheimer qu'il était sa p*te, sous-entendant par là que le bougre était un yes man sans grandes ambitions ! Il prouve là qu'il a une vision ! Et quelle vision !

Il y a aussi pas mal de jolies filles ; la scène de la baignade est agréable à regarder vu tous les popotins qui passent devant la caméra. Mais l'on retiendra surtout la prestation de Rock Hudson, qui m'a simplement sidéré ; je ne l'attendais vraiment pas dans un tel rôle.

Bref, un belle surprise que ce film, même si le rythme chute de temps à autre à cause d'un manque d'objectif principal ; pour palier à cela, le réalisateur et les scénaristes auraient dû faire plus courts.

PS : http://image.noelshack.com/fichiers/2016/14/1459935636-seconds.jpg

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 460 fois
4 apprécient

Autres actions de Fatpooper Opération diabolique