"On dirait un gamin de 9ans qui tente de remonter une mobylette dans sa chambre"

Avis sur Pacific Rim

Avatar Louis Chappot
Critique publiée par le

( sans spoilers !)
1-Introduction
Me voila à écrire une critique d’un film de monstres et de robots géants, pourquoi ? Pour un nom, celui du réalisateur : Guillermo Del Toro. L’homme qui est derrière les adaptations d’Hellboy et qui à réalisé un des plus beaux films que j’ai pu voir : Le Labyrinthe de Pan (et pour cela il a le droit à ma reconnaissance éternelle quoi qu’il arrive !).
Avant d’aller voir Pacific Rim, en non-fan de blockbuster, j’attendais de lui soit un film avec du cœur (comme les Hellboy qui sont les films de super-héros les plus humains) soit un film qui en a dans le ventre (comme le film Dredd de 2012).
Qu'en est-il donc ?

2- Un livre pour les nuls
L’histoire tout le monde la connait : Des monstres extra-terrestres géants attaquent la terre et les humains se défendent avec des robots tout autant géants. Si je m’en réfère aux autres critiques c’est le défaut du film, je suis plus ou moins d’accord avec ça.
D’accord car on connait déjà tous l’histoire du film de A à Z, la construction narrative est d’un classique aussi grande que les robots. On à la scène de perte d’espoir ou tout s’effondre, puis le retour des héros, la scène de flashback à propos du traumatisme d’enfance, le méchant gentil qui devient un gentil gentil, puis le discours avant la bataille final etc. N’espérer pas plus, clairement. On retrouve ça aussi dans les dialogues qui sont très simples mais quand même efficace, surtout qu'on évite les blagues venues de nulle part comme dans 98% des films à gros budget.

D’un autre coté je ne suis pas d’accord avec les critiques car le film se veut être un hommage aux films de monstres japonais (entre autres) et c’est un hommage clairement assumé.
De plus le film fourmille de bonnes idées, une des plus intéressantes est l’intro du film qui place celui-ci dans un contexte géo-politico-médiatique qui renforce grandement le background. L’autre grosse bonne idée vient des différents point de vue abordés (qui m’a inspiré le titre du paragraphe), le film nous les montre tous à un moment ou un autre : Le point de vue des pilotes, de l’organisation qui contrôle le marché noire, des scientifiques, de celui qui est fan des monstres et même le point de vue des civils dans une scène à 8clos qui est plus que la bienvenue.
Le revers de la médaille c’est que les points de vue ne vous intéresseront pas tous, cela dépendra de vos gouts (c’est le coté scientifique qui m’a déplu de mon coté).
Il n’y a pas que ça qui est « encyclopédique pour les nuls » car ça se ressent même dans les relations entre les personnages, on les à toutes une par une : Père/fils, frère/frère, « couple », collègues etc. C’est sympa mais le film est trop asexué, dans le sens ou il n’y a ni amour, ni désir ou passion de tout le film. J’exagère car il y a une relation de ce genre mais elle est totalement implicite et on est loin de la relation Hellboy/Liz par exemple.
Petite remarque personelle et bonus:je trouve que le film manque de personnages féminins dans le sens ou il n’y en à qu’un (et un pot de fleurs) de tout le film.
Pour finir ce paragraphe je dirais que, plus qu'un hommage aux films de monstres/robots géants, ce film est un melting pot culturel internationale, c'est une de ses forces et meme grande réussite.

3- Un pour tous, tous pour un!
Au niveau des acteurs le titre que j’ai choisi résume bien la situation dans le sens ou il y a un acteur qui uni tout le film (et tout ses points de vue), c’est la pierre angulaire et c’est Monsieur Idris Elba ! (Aperçu dans Thor, dans le futur film sur Nelson Mandela et surtout dans la série culte : Luther !).
C’est un des deux seuls personnages phares du film, dans le sens ou l’intérêt de tous les autres réside dans leurs relations et non dans leurs caractères et psychologies propre. Même le héros (qui est un clone de Daniel Craig, ce n’est pas possible autrement !) ne brille que dans sa relation avec son partenaire. D’ailleurs c’est ce même partenaire qui est le deuxième personnage intéressant du film et qui va, a mon avis en être la star pour la grande majorité des spectateurs, je ne vous révélerais pas son identité pour ne pas spoile mais j’ai moi-même été conquis: c'est LE personnage du film.

Je finirais ce paragraphe en parlant de Ramin Djawadi , le compositeur du film, à qui l’on doit les musiques de Game Of Thrones et de Iron Man. Malheureusement la bande son est beaucoup trop discrète ! (ça vient peut être de la salle) et les seuls fois ou elle se fait entendre correctement sont les moments ou la BO fait totalement Iron Man justement. C’est dommage car j’ai écouté les musiques avant (dispo sur Deezer et Spotify) et elles sont bonnes, ce n’est que plus regrettable. Mention spécial pour le thème de Mako qui est SUBLIME ! Pour finir et faire la transition, les effets sonores sont bien mis en avant, eux, en plus d'etre très bons.

4- Ce que tous les autres blockbusters devraient être !
Maintenant on s’attaque à du lourd et même aux gros points forts du film ! A commencer par la réal qui est propre et fluide, donc une exception dans le monde du blockbuster ! Ici pas de tremblements, pas de gros plans accompagnés de mouvements sauvages, incroyable ! La majorité des combats sont lisibles et certains plans sont sublime à en écarquillé les yeux. Je pense par exemple au chantier au début avec la vue en plongé, ou le « coup d’épée dans le ciel » il y en à bien d’autres, c'est un régal !
Le génie de Del Toro s’exprime ici avec la relation entre l’infiniment grand et les petits humains, il met souvent les deux dans la même scène, en prenant un des deux points de vue, ce qui nous immerge totalement dans les situation.
De plus le film est beau, que ce soit au niveau du design des robots, des intérieurs, des interfaces holographiques, des combinaisons etc. Les couleurs ne sont pas en restes, les lumières sont belles et les plans urbains de nuit sont divin!

Mais les robots dans tout ça ? Les combats ? Quel est le ressenti ? C’est du lourd ! En opposition à Transformers qui, d’après mes vagues souvenirs, à des combat très nerveux et « souple », ici les robots sont lents et lourds et on le ressent. On ressent la puissance des coups, le poids des monstres et robots, parfois on en vient même à retenir son souffle de par la puissance des affrontements, c’est la preuve que ça marche très bien.
Cerises sur le gâteau :
1- les effets spéciaux ne sont jamais plus mis en avant que les situations (n'est ce pas Man Of Steel ...)
2-En plus d’avoir une réalisation propre et exemplaire l’univers est totalement original ! Ce ne sont pas des jouets à la base, ou un jeu de société ou une BD, l’univers à été créé pour le film.

5- Conclusion
Pour reprendre mon introduction : Non, Pacific Rim n’a ni le cœur d’Hellboy, ni les tripes de Dredd. Pourtant j’ai été emporté par le film, à certains moment j’ai retenu mon souffle, à d’autres j’ai frissonné, j’ai même été un peu ému (un minimum malheureusement) mais en sortant de la salle je ne savais pas vraiment pourquoi.
Je pense que Guillermo Del Toro n’a pas eu toute la liberté qu’il mérite, à une époque ou Sam Mendes, Christopher Nolan et Shane Black arrive à avoir une liberté quasi-totale sur de grosses licences je trouve ça regrettable pour lui et pour nous. Malgré tout, le film à quand même beaucoup de cœur, sauf qu’il n’est pas à l’écran, devant la camera, mais plutôt derrière. Del Toro à réalisé un rêve de gosse, le sien et celui de beaucoups d'enfants: sauvez le monde aux commandes d'un robot géant. Il y a pris beaucoup de plaisir et ça se sent, je pense que si j’ai réussi à être transporté c’est que le film respire de sincérité.
Je n’ai plus qu’une chose à dire : Vous êtes en familles ? Entre amis ? En couple ? Allez voir ce film. A une époque le public allait ensemble au cinéma prendre du plaisir devant les dinosaures de Jurrasic Park, ou avec Indiana Jones ou Retour vers le futur, maintenant vous pouvez courir voir des combats de monstres géant pour vous régaler.
Ce film mérite d’être un succès, au moins pour nargué les analystes d’Hollywood, au mieux pour que la prochaine fois on accorde une liberté totale à ce génie qu’est Guillermo Del Toro !

Remarque + coup de gueule : Je tenais à souligner qu'en VF il n'y a pas la voix de Glados (un personnage de Portal 2 ) ! Alors que l'easter egg est "approuvé" par Valve, comme c'est dommage !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 328 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Louis Chappot Pacific Rim