Affiche Parasite

Critiques de Parasite

Film de (2019)

Les Infiltrés

La décision a été prise à l’unanimité : la Palme d’Or de la 72ème édition du Festival de Cannes est allée, pour la première fois, à la Corée, pour Parasite de Bong Joon-ho. Il faut dire que le prix n’a pas été volé par cette œuvre tout à la fois grinçante, touchante, perspicace et inventive. Dans l’entresol miteux qui les accueille, Ki-taek et sa famille peinent à joindre... Lire l'avis à propos de Parasite

19 3
Avatar Shania_Wolf
8
Shania_Wolf ·

Contamination cinéphile

***Le jour où tout a commencé * Il faut que je vous raconte ce que j'ai vu ce Mercredi matin, et en même temps il faut que je vous en dise le moins possible parce que le 5 Juin approche et qu'à votre tour, vous allez pouvoir narrer cette histoire à vos proches en évitant d'en dire trop... et ainsi de suite, (la naissance, la renaissance, l’œuf ou la poule, tout ça... Lire l'avis à propos de Parasite

71 16
Avatar Gwimdor
10
Gwimdor ·

Le virus du génie

Ah, Cannes. Ta Croisette, tes stars, tes tapis rouges, tes marches et, surtout, tes films. Au fur et à mesure que tu t’es dévoilé cette année, tu n’as cessé de nous faire nous impatienter, à force d’annoncer tous ces noms prestigieux qui nous laissaient présager une quinzaine d’exception. Les uns après les autres, ils ont joué leurs cartes, certains confirmant, d’autres surprenant. On savait... Lire la critique de Parasite

20 5
Avatar JKDZ29
9
JKDZ29 ·

Quand Cannes prime à nouveau le cinéma...

Quand j’ai appris que Bong Joon Ho avait reçu la Palme d’Or pour ce « Parasite », je n’ai pas pu m’empêcher de me dire : « Ah tiens ! Cannes a décidé de se remettre à récompenser le cinéma. » Bah oui. J’avais beau ne pas avoir encore vu ce film, pour moi récompenser Bong Joon Ho c’était forcément récompenser le cinéma avant tout. Le vrai cinéma. Le cinéma de la richesse technique au... Lire l'avis à propos de Parasite

36 16
Avatar l'homme grenouille
6
l'homme grenouille ·

Et les smartphones dans tout ça ?

Avant de progressivement glisser vers autre chose, la Palme d'Or 2019 prend son temps pour exposer la place de la technologie dans cette famille qui peine à joindre les deux bouts. Le Saint WiFi a disparu, repoussant les individus dans les coins les plus merdiques (littéralement) de leur espace, afin de pouvoir investir celui virtuel de leur téléphone. D'espace, il en est beaucoup... Lire l'avis à propos de Parasite

25 1
Avatar Mayeul TheLink
9
Mayeul TheLink ·

Cafardnaüm

Après deux incartades américaines tout frais payés par Hollywood et Netflix, Bong Joon-ho est revenu chez lui tourner son nouveau film en y retrouvant l’acuité et la cruauté de ces premières grandes œuvres qui égratignaient si bien les codes et les valeurs de son pays (Memories of murder et Mother). Et sur ce point, Parasite égratigne lui aussi, il égratigne en... Lire la critique de Parasite

14
Avatar mymp
8
mymp ·

Architecture et lutte des classes...

S'il s'est fait connaître avec The Host, le réalisateur sud-coréen Bong Joon-Ho aime le surnaturel mais surtout les métaphores grinçantes. Dans Snowpiercer, il dépeint un futur apocalyptique où chaque wagon d'un train représente différentes strates de la société. Dans Okja, il remet en question l’éthique humaine à se nourrir d'êtres doués d'affection et... Lire la critique de Parasite

17
Avatar RedDragon
8
RedDragon ·

A l'heure de ce virus destructeur qu'est la précarité

Bong Joon-Ho est le plus grand réalisateur Coréen à l’international (et je parle pas de son bon mètre 82) devenu incontournable depuis son Snowpiercer, il nous livre aujourd'hui son meilleur long-métrage (source: moi et le sondage SensCritique): Parasite En résumé ce film est un drame sociétal et familial très bien ficelé qui malgré quelques... Lire l'avis à propos de Parasite

21 6
Avatar Lordlyonor
10
Lordlyonor ·

Cette ligne à ne pas franchir

Bong Joon-ho est un équilibriste. Le personnage de M. Park le répète assez : il ne faut pas franchir la ligne. Cette ligne, le réalisateur joue avec, monte dessus et nous offre un numéro de très haute voltige. Mais pas un numéro de fil tendu, plutôt un spectacle de puces savantes. Car cette ligne sur laquelle Bong Joon-ho circule est invisible, tangente, mouvante. A tel point qu’on ne... Lire la critique de Parasite

19 7
Avatar Caledodub
9
Caledodub ·

La lutte déclasse

Sans doute que tout a déjà été dit sur le site, depuis un mois, concernant Parasite et que toi, cher abonné, tu as déjà dû goûter à son charme vénéneux. Et tu en as fait ton film de l'année, à coup sûr. Behind, lui, as attendu de pied ferme que le trou dans lequel il crèche soit enfin servi. Il était impatient, le masqué, d'apprécier à sa juste valeur... Lire l'avis à propos de Parasite

28 3
Avatar Behind_the_Mask
8
Behind_the_Mask ·