Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte
Affiche Phantom Thread

Critiques de Phantom Thread

Film de (2018)

Possessions

La grande couture est une affaire d’orfèvrerie, un art délicat qui demande une minutie, un calme, un silence monacal. C’est dans cette vie-là, au côté de sa sœur Cyril, que Reynolds Woodcock a décidé de créer les robes qui font sa renommée. Sauf que l’homme n’est pas insensible aux charmes de certaines femmes : il s’accapare la beauté de ces nymphes pour s’en servir en tant qu’instrument de... Lire la critique de Phantom Thread

95 3
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·

L'amour de l'art

Phantom Thread figurera sans doute tout en haut des tops 2018 point de vue technique, tant sa réalisation frôle la haute couture. Ca tombe bien puisqu'on est pile dans le sujet du film. Minutie de l'artiste, grâce et texture des tissus ouvragés, légèreté de la dentelle : toutes ces images, et plus encore, pourront être utilisées afin d'essayer de rendre compte,... Lire la critique de Phantom Thread

44 11
Avatar Behind_the_Mask
8
Behind_the_Mask ·

The Ghost Dressmaker

Il y a quelque chose d'étrange dans Phantom Thread ainsi que dans la carrière de son auteur Paul Thomas Anderson, l'impression d'une rupture avec ce qu'il a pu réaliser jusque-là, lui qui traverse pour la première fois l'Atlantique en y laissant de côté sa vision de la dérive du rêve américain. Ce qui l'intéresse ici, c'est le portrait d'un homme aussi talentueux qu'enfantin... Lire l'avis à propos de Phantom Thread

55 17
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

La faim justifie les moyens

Qu’il soit question de perfection dans un film réunissant P.T. Anderson et Daniel D. Lewis n’a rien de bien surprenant : la rareté et la patience avec laquelle les deux hommes construisent leur carrière trouve bien des échos dans l’exposition de ce nouveau récit, où la méticulosité du cinéaste crée l’écrin parfait au génie du comédien. Et là où la... Lire la critique de Phantom Thread

51 5
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

D. Day au pont d'Alma

« Si vous voulez soutenir mon regard, les yeux dans les yeux, vous allez perdre à ce jeu-là. » La phrase est énoncée très peu de temps après leur rencontre. A ce moment, le spectateur n’a pas forcément conscience que tout le film va s’inscrire dans cet affrontement. Art, couture, cinéma La haute-couture a pu inspirer de grands... Lire l'avis à propos de Phantom Thread

37 15
Avatar pphf
8
pphf ·

L'exigence interprétée par l'exigence et filmée par l'exigence !!!

Avec Paul Thomas Anderson, je suis à cent pour cent sûr de réagir soit d'une manière genre "c'est quoi ce machin, ça ne mène absolument à rien... et puis qu'est-ce qu'on se fait chier", soit d'une manière "on ne sait pendant un bon moment où ça nous mène, mais ce n'est pas grave parce que j'adore ce que je vois, (et à la fin !) mais j'adore où ça m'a mené, c'est ça le... Lire l'avis à propos de Phantom Thread

19 3
Avatar Plume231
8
Plume231 ·

Mitigée

N'arrivant pas à prendre parti entre une belle réussite esthétique (de beaux plans de caméra, des transitions millimétrées, une photographie aux petits oignons, un Daniel Day-Lewis incroyablement juste dans son personnage et une Vickie Krieps surprenante) et un beau gâchis à cause d'un scénario qui ne va nulle part. Où veut-on en venir ? Sans vouloir m'étendre sur le film dont je sors... Lire l'avis à propos de Phantom Thread

18 3
Avatar Adora63
5
Adora63 ·

Les Moires sentimentales

Depuis la calligraphie de son titre même, PTA nous dévoile avec grâce et simplicité ce mouvement aussi précis que minutieux qui aboutira à l’œuvre d'un orfèvre qu'est Phantom Thread. Un fil animé venant d'un au-delà sentimental caché cousu sur le cœur, la... Lire la critique de Phantom Thread

34 6
Avatar Chaosmos
8
Chaosmos ·

Le triomphe de la forme sur le fond - PTA, Fil(m) Fantôme

Paul Thomas Anderson a l’art de se fondre totalement dans une époque. Après avoir entre autres redonné vie au Los Angeles des années 70, à l’Ouest américain du début du XXème siècle ; il se tourne vers les années 50 londoniennes, dans le luxueux et aseptisé milieu de la haute couture. Une fois encore, il excelle sur la forme. La photographie [dont il s’est apparemment chargé lui-même, Robert... Lire la critique de Phantom Thread

15
Avatar oggy-at-the-movies
5
oggy-at-the-movies ·

Film of Love and Hate

Ne pas être un grand fan du cinéma - à mon sens lourd, pompier, arrogant - de P.T. Anderson jusqu'à ce jour, contribue certainement à la profonde jouissance qu'a provoqué en moi ce "Phantom Thread" surprenant de réserve, de minutie et d'élégance, en particulier lors de sa première heure, lorsque sont introduits les personnages avec une justesse de ton et une... Lire l'avis à propos de Phantom Thread

13 5
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·