Reynold, l'homme à l'amour décousu

Avis sur Phantom Thread

Avatar Tanao
Critique publiée par le

Dans les années 50, à Londres, le célèbre couturier Reynold Woodcock fait la rencontre de Alma et en tombe amoureux. Il en fait sa muse et l’invite à vivre chez lui.

Ce nouveau film de l’excellent Paul Thomas Anderson prend place dans un cadre quelque peu inhabituel : celui de la couture et la mode anglaise. Le cadre peut donc être quelque peu rebutant. Mais là n’est pas le point central du film, il se trouve plutôt au sein du personnage de Reynold.

Effectivement, Reynold est une personne des plus complexes. Il est récurremment très froid, insensible, maniaque et distant. Lors des déjeuners, le moindre bruit nuit à sa concentration. Ensuite, il ne veut pas prendre part à des conflits le matin afin de ne pas être distrait pour le reste de la journée. Il refuse tout alcool. Il n’essaye pas des nouvelles choses. Il déteste les surprises. C’est un personnage qui apparait donc comme très antipathique. Je me demande d’où cela peut venir. Peut-être du travail et de la pression qu’il se met pour rester au sommet ? Peut-être par l’amour pour sa mère décédée dont une partie a disparu avec elle ? Peut-être par le fait qu’il a eu de nombreuses compagnes et qu’il ne sait plus aimer ?

Mais en même temps, il veut être aimé et des scènes où il déborde d’amour et de gentillesse sont aussi présentes dans le film. Ainsi, ce personnage est très ambivalent et les moments passés avec Alma oscillent entre des moments plein d’amour et des moments proches de la négligence totale. Alma cherche à retrouver la personne aimante qu’on découvre lors des scènes de leur première rencontre. D’autres moments sont également très beaux comme sa déclaration de mariage ou encore lorsqu’il est malade et cloué au lit. Alma trouvera effectivement que le moment où Reynold s’adoucit est lorsqu’il est confronté à la maladie et à une potentielle mort prochaine ; elle fera donc exprès de l’empoisonner. Quel amour étrange !

Comme dans tous les films de Paul Thomas Anderson, la mise en scène est diablement efficace. Chaque scène est filmée de la meilleure manière pour raconter l’histoire. La scène la plus marquante restera la longue et silencieuse scène du dîner avec ses magnifiques plans sur les visages et les regards, incroyable ! De plus, la musique est vraiment très présente et ses tonalités classiques concordent parfaitement au cadre et la complexité de l’histoire qui nous est contée.

Un film complexe et qui nécessitera sans doute un deuxième visionnage pour comprendre toute sa teneur et ses enjeux. Un film qui nous transporte dans un cadre atypique et qui nous donne un aperçu de toute la complexité humaine. A découvrir !

Avez-vous apprécié ma critique ? N'hésitez pas à voter juste en dessous !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 169 fois
Aucun vote pour le moment

Tanao a ajouté ce film à 2 listes Phantom Thread

  • Films
    Cover Films vus en 2018

    Films vus en 2018

    Avec : Destination finale 2, Le Père Noël est une ordure, Dead Sushi, Star Wars - Les Derniers Jedi,

  • Films
    Cover Mes critiques

    Mes critiques

    Avec : Ten Nights of Dreams, Saving My Hubby, Adrift in Tokyo, Five Senses of Eros,

Autres actions de Tanao Phantom Thread