👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

J'ai toujours été un fan de cette série (bon, surtout les premier et troisième :o).

Je dois avouer que le film est marqué "années 80" (cigarette à l'aéroport, arme dans l'avion, les vêtements,...) mais il n'a paradoxalement pas trop vieilli. Les répliques font toujours mouche, Alan Rickman est toujours aussi hypnotique, Willis a bien la niaque !

Maintenant que j'ai plus de recul (j'étais adolescent quand je l'ai découvert), je m'aperçois des subtilités : la musique est omniprésente (mention spéciale à l'Ode à la Joie à l'ouverture du coffre), le lien entre McClane et Al par liaison radio est fort alors qu'ils ne se voient qu'à la fin (ça préfigure internet !) et Holly n'est pas qu'une simple potiche. Je sais que c'est une "femme des années 80" mais ça fait plaisir de voir qu'elle sait se défendre.

Mais bien sûr, l'action est la principale attraction du film ! Elle est présente et ça explose de partout, même si tout n'est pas crédible (les agents du FBI sont des caricatures, le journaliste aussi,...). Cependant, ce qui est une des forces du film, à mon avis, c'est le côté plus réaliste que la moyenne. John se prend des coups, se coupe les pieds, son visage et son corps sont de plus en plus marqués et ses vêtements de plus en plus déchirés à mesure que le film avance. Ça renforce l'impact des scènes d'action et le lien que le spectateur a avec le héros. John n'est pas un surhomme, il n'est pas invincible (au final, si, mais on a un peu peur pour lui quand même). Et, paradoxalement, l'humour est l'autre force du film, je trouve. C'est paradoxal car un peu contraire au côté réaliste : si on peut vraiment mourir, on ne va pas faire des vannes à la con, mais John McClane, si !

Avec la HD, on voit plus les incrustations (chute de Hans, saut de Willis avec le tuyau pour pompiers,...), mais dans l'ensemble, ça reste un des meilleurs films d'action, pour moi. Par rapport à ce qu'on voit aujourd'hui, il a ce côté presque réaliste et un humour qui lui donnent un cachet particulier.

il y a 11 ans

62 j'aime

13 commentaires

Piège de cristal
Gand-Alf
9

Une nouvelle race de héros.

Alors que les muscles huilés de Sylvester Stallone et d'Arnold Schwarzenegger règnent en maîtres sur le cinéma d'action, que les coups de tatanes de Jean-Claude Van Damme et de Steven Seagal...

Lire la critique

il y a 6 ans

73 j'aime

7

Piège de cristal
Docteur_Jivago
8

Maîtrise de l'Espace

C’est noël, John McClane, un policier new-yorkais, rejoint sa femme, dont il est séparé dans l’espoir de se réconcilier, dans les locaux d’une multinationale japonaise basée à Los Angeles où une...

Lire la critique

il y a 8 ans

70 j'aime

23

Piège de cristal
sseb22
9

Die Hard de cristal

J'ai toujours été un fan de cette série (bon, surtout les premier et troisième :o). Je dois avouer que le film est marqué "années 80" (cigarette à l'aéroport, arme dans l'avion, les vêtements,...)...

Lire la critique

il y a 11 ans

62 j'aime

13

No Country for Old Men
sseb22
5

Je crois que je n'ai rien capté au film !

"Bizarre, lent, sympa, bon personnages, comprends rien avec leur accent à la con, ambiance sympa, mais c'est quoi ces scènes ???, quoi, ca se finit comme ca ??" Voilà à peu près mes pensées pendant...

Lire la critique

il y a 12 ans

68 j'aime

5

Piège de cristal
sseb22
9

Die Hard de cristal

J'ai toujours été un fan de cette série (bon, surtout les premier et troisième :o). Je dois avouer que le film est marqué "années 80" (cigarette à l'aéroport, arme dans l'avion, les vêtements,...)...

Lire la critique

il y a 11 ans

62 j'aime

13

La Vie des autres
sseb22
9

D'une justesse désarmante

Berlin Est, 1984. Georg Dreyman est dramaturge et vit avec son actrice principale, Crista-Maria. Officiellement, Georg est fidèle au Parti mais le ministre de la culture le fait quand même surveiller...

Lire la critique

il y a 11 ans

55 j'aime

4