👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Bon, ça doit être le ... 4ème ou 5ème western que je visionne en 27 années.
Autant vous dire que je suis plutôt novice en la matière. Ceci étant, j'avais quand même déjà eu vent du style si particulier des westerns parfumés aux Barillas. Leone a ré-inventé le genre ; je crois les afficionados sur parole, vu que je n'ai aucune référence.

Pour une poignée de dollars a le mérite d'être court (je n'ai pas trop ressenti les longueurs du style), avec peu de duels-façon-gros-plans-que-je-te-zigouille-avec-le-regard-plus-facilement-qu'avec-mon-flingue, donc j'ai tenu le choc.

Jdois même avouer que j'ai été agréablement surprise par la dose d'humour du personnage principal - et de son chwoual qui aime pas qu'on se moque de lui, nan mé oh ! Son attitude tranche véritablement avec l'idée que je me faisais des héros de western classiques...

Mentions spéciales au cigarillo de Clint (fidèle au poste pendant toute la durée du film) et au croque-mort un peu doux-dingue, bien content de se faire de la thune au milieu du massacre.

Trilogie du dollar : 1 sur 3 !
Linu
7
Écrit par

il y a 10 ans

1 j'aime

Pour une poignée de dollars
DjeeVanCleef
8

Le Bon.

C'est en 1946 que le jeune Leone entre dans l'industrie cinématographique. Par la petite porte mais dans un grand film. Il devient assistant bénévole sur « Le voleur de bicyclette » de Vittorio De...

Lire la critique

il y a 8 ans

81 j'aime

14

Pour une poignée de dollars
Sergent_Pepper
8

There’s a new man in town, and a new eye in frown.

Revoir Pour une poignée de dollars après des années de décantation de l’esthétique Leone a quelque chose de troublant : dès les origines, tout est là. Le western est ici à son tournant, récupéré par...

Lire la critique

il y a 7 ans

77 j'aime

7

Pour une poignée de dollars
real_folk_blues
7

Killer Joe*

Je dois bien avouer un truc dont j’ai un peu honte : je n’aime pas particulièrement le western. Même si je reconnais que d’un point de vue purement cinématographique le genre peut se prêter, au moins...

Lire la critique

il y a 9 ans

71 j'aime

15

Pulp Fiction
Linu
4
Pulp Fiction

Genre : Anecdotique

Il m'aura fallu 4 essais pour enfin parvenir au bout de ce film. Les trois premières fois, je m'étais endormie lamentablement durant le récit du boxeur. Et pour la tentative réussie, les dernières...

Lire la critique

il y a 10 ans

18 j'aime

2

Guild Wars 2
Linu
6
Guild Wars 2

War in progress

Bon, accès anticipé trois jours avant la release officielle. Comme d'habitude, nous les européens avons droit aux sempiternels soucis de serveurs et les pauses forcées mais il faut être compréhensif...

Lire la critique

il y a 9 ans

13 j'aime

3

Gravity
Linu
8
Gravity

Hyperréalisme en apesanteur

Il y a des films, comme ça, qui vous donnent des frissons tout le long. Pour la beauté de leurs images (bien que de synthèse, mais enfin, il faut reconnaitre que dorénavant on sait y faire... Je...

Lire la critique

il y a 8 ans

7 j'aime