Clés de Contact

Avis sur Premier contact

Avatar Benalis
Critique publiée par le

J’ai peinturluré au sommet des grandes tours un hymne à la sustentation HET. C’était en 1986, année anniversaire, comme tous les ans, de Rencontre du troisième type.

Depuis, mon appel a été entendu.

Ci-gît le fruit de mon devin vœu : une plaine fumante. Sur elle, une vague quantique vient de déposer un galet.

Réalisé.

Il y a Nolan. Et il y a les autres, qui se contentent de “réaliser”.

Nos rêves.

Ce qui n’est déjà pas si mal quand on n’est pas Saint Christophe.

Jadis aussi, j’ai vu, de mes yeux nus, franchir les petits du seuil gris. Ils avaient de longs doigts fuselés comme des baguettes magiques. Ils nous tenaient la blagounette à l’œil et au doigt. Et c’est alors que la zigounette au vent et le vit en apéritif, le petit gris se faisait eskimoter pour mieux se découvrir. L’intelligence extra-terrestre était forcément là, parmi nous. Enfin velu.

Ainsi fait. Depuis Christopher, la possibilité qu’Ils arrivent, ou qu’Ils soient, dans l’extra-monde est l’hypothèse privilégiée. Les réalisateurs (des rêves) s’engouffrent à leur tour, dans le monstre, comme un nuage de poussières stellaires dans le ventre d’un trou noir. Nolan a montré la voie, Villeneuve ressasse et ressasse encore ce que d’autres n’ont cessé de faire après Lui.

Premier Contact après Saint-Christophe, comme on dit An 1 après Jésus-Christ.

Premier type, troisième contact. Les apocryphes crieront "vroom vroom".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 201 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Benalis Premier contact