Affiche Printemps, été, automne, hiver... et printemps

Critiques de Printemps, été, automne, hiver... et printemps

Film de (2003)

Les étapes de la vie au rythme des saisons

Ce qui frappe d'abord dans ce film, c'est la beauté des images : un monastère sur une île aux couleurs de printemps qui nous transporte dans un ailleurs presque irréel : y vivent un moine et son tout jeune disciple, un enfant de 10 ans, pieux certes, mais surtout coquin et joueur, parfois cruel aussi comme tous les enfants de cet âge, et pourtant, les rapports qu'il entretient avec le Maître,... Lire la critique de Printemps, été, automne, hiver... et printemps

89 56
Avatar Aurea
8
Aurea ·

4 saisons, pour 4 leçons.

Printemps, été, Automne, hiver et printemps (봄 여름 가을 겨울 그리고 봄), Est un conte philosophique réalisé par le réalisateur sud-coréen Kim KI DUK. Ce film parle des différentes étapes de la vie d’un jeune moine bouddhiste, marquée par des joies, des peines mais aussi des épreuves menant peu à peu à la sérénité. Chaque saison est en réalité une leçon de vie.... Lire la critique de Printemps, été, automne, hiver... et printemps

26 10
Avatar Traumen
9
Traumen ·

Critique de Printemps, été, automne, hiver... et... par Truman-

Printemps, été, automne, hiver et printemps est une grande fresque flottante sur la beauté de la vie, chaque saison représente une époque différente et la vie du personnage se rythme a travers ces différentes saisons . C'est comme cela que l'on suit la vie d'un jeune homme dans un temple bouddhiste au milieu d'un lac . On suit sa vie enfant avec son maitre jusqu’à ce qu'il devienne adulte . Il... Lire la critique de Printemps, été, automne, hiver... et printemps

29 2
Avatar Truman-
9
Truman- ·

Apprendre de toi-même

Cela fait des années que ce film me fait de l'oeil, sans pour autant que je prenne le temps de m'y consacrer. Pour moi, ce n'est pas anodin si son visionage se fait maintenant. Chaque chose arrive toujours à temps, au moment opportun. Printemps, été, automne, hiver...et printemps sonne comme une nouvelle révélation de quelque chose en quoi je crois fortement : apprendre à se connaître soi-même.... Lire la critique de Printemps, été, automne, hiver... et printemps

17 1
Avatar Elron Finn
10
Elron Finn ·

La Passion du détachement [9.2]

Le Temps ne se soucie que du vide dont il est l'enfant absolu. L'homme n'apparaît à travers le temps qu'en tentant d'en avoir une conscience universellement... vaine. Un constat doux et dur qui dénonce la futilité de cette démarche purement anthropologique. Un regard feutré mais acerbe quant à la nature profonde de l'Homme, au delà du lexique : Vouloir ne pas avoir, Etre et non pas devenir,... Lire la critique de Printemps, été, automne, hiver... et printemps

20 4
Avatar Silence
9
Silence ·

Feuille morte au vent.

"Printemps, été, automne, hiver… et printemps" de Kim Ki-Duk est probablement le plus beau film du cinéma coréen actuel, est probablement le plus remarquable. Il se distingue grâce à sa simplicité hallucinante et son dépouillement, son thème religieux et son calme tendu. Le film se déroule entièrement dans les environs d'un temple situé en plein milieu d'un paisible lac situé lui même en plein... Lire la critique de Printemps, été, automne, hiver... et printemps

10 5
Avatar Kiwiwayne Kiwinson
8
Kiwiwayne Kiwinson ·

Simple.

Au sein d’une combe se trouve un lac où se précipitent des pentes boisées que déplie la montagne environnante; au milieu du lac, un sanctuaire caché dérive paisiblement : modeste artefact nimbé d’une lumière diffuse qui perce au travers des nuages éclos au creux de l'onde, pouponnière de l’embrun mystique… La nature est immense et splendide, il ne semble rien avoir à y faire sinon... Lire la critique de Printemps, été, automne, hiver... et printemps

10 5
Avatar Luxien
8
Luxien ·

Critique de Printemps, été, automne, hiver... et... par batman1985

Kim-Ki-duk est à mon sens capable du meilleur comme du moins bon. Surfant sur la même façon de faire un cinéma depuis un certain temps, en abordant généralement le même type de thème et malheureusement, souvent traité de manière équivoque, le cinéaste coréen s'était largement essoufflé, à mon sens, avec Samaria en 2004. Entretemps, il s'était toutefois essayé à un autre type de cinéma, bien plus... Lire l'avis à propos de Printemps, été, automne, hiver... et printemps

10 1
Avatar batman1985
8
batman1985 ·

Un cycle des saisons bouleversant

J'écris cette critique à chaud, venant tout juste de finir le film. Il y a encore une minute je n'arrivais pas à me décider si j'avais adoré ou détesté ce que je venais de voir. Je ne le sais peut être pas mieux maintenant mais ce que je sais c'est que j'ai été transportée pendant 1h40. Dès que le maître a ouvert les portes, j'ai retenu mon souffle et cela jusqu'à la fin. Le film nous montre... Lire l'avis à propos de Printemps, été, automne, hiver... et printemps

8 3
Avatar Eulalie_cht
10
Eulalie_cht ·

Masure et découvertes

La première réaction à avoir face à l’exotisme est celle de l’ouverture d’esprit. Quoi de plus riche que de se frotter au rythme étrange du cinéma asiatique, à l’hystérie du Japon contemporain, à la nonchalance africaine ou l’intensité russe ? Découvrir une autre culture suppose avant tout d’accepter de revoir sa propre grille de lecture : on n’analysera pas les rapports humains de la même... Lire l'avis à propos de Printemps, été, automne, hiver... et printemps

13 4
Avatar Sergent_Pepper
5
Sergent_Pepper ·