C'est un pic, c'est un cap, que dis-je ? c'est un désastre !

Avis sur Promising Young Woman

Avatar Moizi
Critique publiée par le

Ah... un film qui croit avoir inventé le rape and revenge...

J'ai trouvé ça assez désolant comme film tant il n'a pour lui que le message qu'il veut faire passer super lourdement.
C'est ça la tristesse absolue du film, c'est qu'il n'ose rien, il ne dit rien de plus que ce qu'on voit dès la première minute à savoir : baise pas avec une fille qui ne veut pas ou qui est inconsciente (en gros : ne viole pas). On peut donc dire que c'est plein de bonnes intentions, sauf qu'une bonne intention ne fait pas un bon film.

Qu'est-ce-qu'il y a pour le spectateur à voir ça ? Si c'est pour voir un film avec une fille qui s'occupe de mecs lubriques prêts à violer tout ce qui bouge, on a l'Ange de la vengeance de Ferrara pour ça... si on veut voir une fille qui fait un plan tarabiscoté pour se venger d'un viol on peut voir le complètement délirant : Raped by an angel...
Parce que là je suis désolé mais le film n'a rien à offrir, tout est sage, gentillet et atrocement prévisible. Il n'y a pas d'ambigüité, les mecs sont tous des salauds qui se tiennent les coudes (même le père de l'héroïne est dépeint assez négativement) et si tu penses qu'il y a un personnage qui a l'air sympa, t'en fais pas, il ne l'est pas... On est sur quelque chose de très simplet.

Et donc le film se déroule bien gentiment, avec son héroïne qui quand même ne peut pas avoir les mains sales, donc on te montre bien qu'elle gentille, elle se venge, mais gentiment... Elle est détruite par le ressentiment, elle ne peut pas vivre sa vie correctement, mais elle est gentille, quoi qu'il arrive...

Je suis désolé mais il y avait quelque chose à faire avec le point de départ du film, jouer avec les genres, jouer avec l'ambiguïté morale, faire se questionner sur la nécessité de la vengeance et sur qui est la proie et sur qui est le prédateur...

Lorsqu'au début elle humilie des types qui étaient prêts à la violer, il fallait faire durer ça une éternité, bien mieux mettre ça en scène, qu'on sente le rapport de force s'inverser, que tout à coup ce n'est plus une femme sans défense qui est enfermée avec un mec, mais un mec enfermé avec une fille qu'il ne vaut mieux pas énerver et qu'on éprouve une certaine pitié pour ce mec qui va se faire défoncer (et un énorme plaisir également à voir ça).

Là c'est mou du genou et expédié. Le film n'ose à aucun moment la radicalité. C'est gentil. C'est un gentil film sur viol. C'est terrible d'en arriver à ce constat... Là c'est manichéen, la fille a beau pourrir sa vie à faire sa vengeance, elle a raison de le faire, les hommes sont des salauds, tous... et la justice est faite.
Encore une fois il aurait été bien plus intéressant qu'elle ait un choix, qu'elle se rende compte que la vie mérite d'être vécue afin qu'elle renonce à quelque chose en se vengeant, en se détruisant... (alors pour être honnête le film va un peu dans cette direction avant de totalement rebrousser chemin)

Bon et niveau crédibilité, j'ai du mal à croire que la puisse, par exemple, casser une bagnole avec le mec à l'intérieur, pour aucune raison, alors qu'elle est clairement en tort sans que le mec bien baraqué ne sorte la maîtriser...

Bref, tout ça n'a aucune puissance et il n'en sort aucune jouissance pour le spectateur à regarder un truc aussi tristement consensuel, manichéen et vide, grillant toutes ses cartouches dans sa séquence d'introduction (sans le faire bien en plus).

En fait c'est bien beau d'avoir un message, de vouloir punir les hommes, mais ça n'en fait pas un film, encore moins un bon film et certainement pas de l'art. Le film aura sans doute son petit succès dans les milieux féministes, peut-être même sera-t-il adoubé par Iris Brey, qui sait ? et par d'autres gens qui n'ont pas déjà vu ça, mais en mieux, où on osait un peu lâcher prise en cédant à la violence...

Et pour montrer en fait tout l'échec de Emerald Fennell à faire du cinéma, je vais prendre comme exemple la séquence finale où il y a un petit coup de théâtre.

Elle choisit de tout nous montrer, pour qu'on comprenne bien ce qui se passe et qui a gagné... On se tape donc plusieurs minutes qui ne servent à rien alors que tout le monde ayant deux neurones connectés comprend ce qui est en train de se passer bien avant, il fallait couper dès que le mec commence à recevoir le premier message... ça suffit, on se doute bien qu'elle avait pris ses dispositions avant sa mort et que sa vengeance allait malgré tout réussir.

C'est long pour rien... et c'est prend le spectateur pour un idiot. Honteux.

Et franchement lors de la séquence juste avant

lors de l'enterrement de vie de jeune garçon on a également une occasion manquée de transformer ça en slasher inversé avec une fille butant pleins de jeunes mecs dans un chalet paumé. Ou à l'inverse avoir un jeu de dupe entre qui manipule qui... ou un mec qui regrette profondément d'avoir violé... bref n'importe quoi qui soit plus ambigüe que ça... qui joue plus avec les codes que ce truc nul où la fille qui est une strip teaseuse ne fait pas de strip tease avant de monter dans la chambre avec le mec pour lui faire sa danse privée...

C'est juste désolant de nullité, de manque d'imagination... à chaque fois qu'on croit qu'il y a une bonne idée et que le film va pouvoir exploiter une piste intéressante, il te dit non : j'ai décidé d'être chiant, de ne rien dire de plus que ce que je radote en boucle depuis déjà quasiment deux heures.

Un désastre artistique...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1881 fois
30 apprécient · 8 n'apprécient pas

Autres actions de Moizi Promising Young Woman