C'est l'histoire de trois tomates...

Avis sur Pulp Fiction

Avatar Slamm
Critique publiée par le

C'est compliqué. C'est très compliqué d'écrire une critique sur ce film. D'ailleurs, ça fait à peu près vingt fois que je recommence cette satanée troisième phrase afin qu'elle soit un minimum cohérente. Mais pourquoi ? Pourquoi je me donne autant de mal pour quelque chose qui non seulement ne sera lu par pratiquement personne, mais qui aussi me donne une migraine à force de réfléchir aux mots que je vais choisir ? J'ai l'impression de vouloir me créer une personnalité. Tant pis, je dois le faire. Que je le veuille ou pas, je dois écrire sur Pulp Fiction.

Commençons par le plus difficile, qui est bien évidemment de résumer l'histoire. Mais c'est bien ça le problème. Où est l'histoire ? Où est l'histoire dans ce film ? Je ne dis pas que c'est un problème pour l'œuvre, au contraire, mais c'en est un pour ma critique ! Bon. essayons quand même. Ok... euh.. braquage (?), burger (?), meurtre (?), dialogues (?), désordre (?), références (?), overdose (?), viol (?), braquage (?). Argh !!! Je n'y arrive pas !!

Sincèrement, je crois que je n'arriverai jamais à me rendre au bout de cette critique. Je n'ai pas le choix, je vais la faire de la manière la plus simple possible. Tout d'abord, voici ce que j'ai aimé (on dirait que j'ai 12 ans et que je dois remettre un travail obligatoire) :

  1. Les jeux d'acteurs, mais surtout celui de Samuel L. Jackson, qui est probablement l'un de mes acteurs préférés.

  2. La non-histoire, car je trouve que c'est ce qui fait le charme du film, c'est-à-dire le fait de pouvoir suivre l'évolution des personnages sans se poser de questions sur le pourquoi du comment.

  3. La non-chronologie de la non-histoire (ça devient compliqué cette histoire), car comme on doit un peu se creuser la tête pour assembler les morceaux, ça donne du dynamisme au long-métrage.

  4. La beaucoup trop courte (pour ma part) apparition de Christopher Walken.

  5. Les dialogues

  6. Les répliques cultes

  7. Et plein d'autres...

Pour le seul point un tantinet plus négatif :

  1. La longue durée du métrage, mais qui reste tout de même assez justifiée par son contenu vide et riche à la fois.

Ce n'est pas mon Tarantino préféré, celui-ci étant Django Unchained, mais on ne peut qu'applaudir le travail toujours aussi exceptionnel du réalisateur. Ce n'est certainement pas pour rien que c'est son plus culte. Et c'est ici que prend fin la critique la plus bizarre que j'ai pu faire sur Senscritique, avec une conclusion tout aussi étrange. Je pourrais terminer en disant que Pulp Fiction est l'un de mes films préférés. Rien que ça.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 670 fois
24 apprécient · 1 n'apprécie pas

Slamm a ajouté ce film à 4 listes Pulp Fiction

Autres actions de Slamm Pulp Fiction