Affiche Ran

Critiques de Ran

Film de (1985)

Ran par Le Cinema du Ghetto

Ran est librement adapté d’une tragédie de William Shakespeare, Le Roi Lear écrit en 1606. L’oeuvre de Kurosawa, fresque semi-historique, relate la passation de royaume du daimyo Hidetora Ichimonji (Tatsuya Nakadai), équivalent du gouverneur, à ses trois fils Taro, Jiro et Saburo. Taro, l’aîné, et Jiro accepte sans discuter l’héritage et le partage de territoire tandis que Saburo dénonce le... Lire l'avis à propos de Ran

1
Avatar Adrien_Dal_Bello
8
Adrien_Dal_Bello ·

Critique de Ran par XipeTotec

8,5/10 Un bon Kurosawa, moins hollywoodien que Kagemusha, et qui passe mieux dans la durée. Mais on ne peut que moins l’apprécier quand on connaît l’histoire du King Lear dont ce film est l’adaptation évidente. Rien n’empêche malgré tout d’en trouver la mise en scène excellente, la force tout à fait respectée ; deux ou trois fois seulement la caméra s’arrête trop... Lire l'avis à propos de Ran

Avatar XipeTotec
9
XipeTotec ·

Critique de Ran par Ygor Parizel

Ran est une transposition de Shakespeare, Le Roi Lear. L'histoire est formidable pour le cinéma, l'intrigue est bien remplie avec des trahisons, des complots, des assassinats, des luttes de pouvoirs et évidemment des batailles. Le décorum naturel est grandiose, des déserts de sables noirs, des collines verdoyantes balayées par le vent puis les intérieurs des châteaux ou les ruines d'autres.... Lire la critique de Ran

Avatar Ygor Parizel
9
Ygor Parizel ·

Critique de Ran par Lonewolf

Kurosawa ou le Shakespeare japonais (d'autant que Ran s'inspire ouvertement du Roi Lear). D'une famille qui se déchire, Kurosawa met en scène la propension de l'Homme à s'autodétruire avec tout ce qu'il a bâti et à céder à la manipulation. C'est un peu l'effet papillon. Une simple querelle familiale devient ce qui détruira tout un clan, à travers des tensions qui iront crescendo, trouvant leur... Lire l'avis à propos de Ran

1
Avatar Lonewolf
10
Lonewolf ·

Critique de Ran par essen_ko

Kurosawa est bon, mais comme tous les réalisateurs qui s'obstinent a recréer un univers au travers de nombreux films, il fait des faux pas. Encore une histoire avec des seigneurs de guerre qui font des choses, et avec des tones de figurants et des costumes roses fushias qui nous prouvent que la main d'oeuvre ne devait pas couter cher au Japon a l'époque. Kagemusha c'était fantastique, et a coté... Lire l'avis à propos de Ran

11 10
Avatar essen_ko
4
essen_ko ·

En demi teinte

Il y a des bonnes choses dans ce films, de bonnes idées très bien traitées. Mais bon dieu, avait-il besoin d'être aussi long? Peu de films arrivent à rester intéressant pendant trois heures (les sept samouraïs, à tout hasard), et Ran, malgré ses qualités, n'en fait pas partie. Lire la critique de Ran

Avatar Maxime_Rutsaert
7
Maxime_Rutsaert ·

...

Pas evident de mettre Ran dans la liste des meilleurs films de guerre, entre Hamburger Hill et les Canons de navarone, bien malin celui qui pourra trouver des critères de comparaison entre ces 3 films... ;-) Lire la critique de Ran

Avatar santalexus
8
santalexus ·

Critique de Ran par snakesolid203

Une tragédie profonde est ce qui se cache sous cette histoire dramatique, bien réalisé par maître Kurosawa, et bien menée par des acteurs talentueux et charismatiques. Sans oublier la mise en scène sublime qui a toute son importance dans ce genre film. Lire l'avis à propos de Ran

1
Avatar snakesolid203
7
snakesolid203 ·

Trop vieux pour ces conneries

Il était prévu au départ que Ran soit tourné avant Kagemusha, première incursion historique de Kurosawa détaillée du 16ème siècle, période très intéressante dans la mesure où cet âge sombre du Japon enchaînant guerre civile sur guerre civile (le titre signifie d'ailleurs "Rébellion"), nous conduit à la vision pessimiste d'un homme vieillissant (AK) sur le... Lire l'avis à propos de Ran

1
Avatar Dun
7
Dun ·

Shakespeare aurait aimé...

Un autre sommet de Kurosawa. Même davantage. Tout est transcendé, décrit avec une incroyable (effroyable même) vérité : la haine, la violence, la cupidité, la vengeance... et en prolongement, la mort. Le tout dans un tourbillon de couleurs intégré à un mise en scène réglée comme du papier à musique. Kurosawa avait approché de très près cette perfection dans 'Kagemusha' (1980), mais cette... Lire l'avis à propos de Ran

1
Avatar Ciné Vore
10
Ciné Vore ·