Bande-annonce
Affiche Rivière sans retour

Rivière sans retour

(1954)

River of No Return

12345678910
Quand ?
7.0
  1. 3
  2. 7
  3. 19
  4. 59
  5. 144
  6. 366
  7. 746
  8. 439
  9. 132
  10. 54
  • 2K
  • 119
  • 998

En 1875, Matt Calder, un ancien repris de justice veuf, vient chercher Mark, son fils âgé de neuf ans, dans un camp de chercheurs d'or. C'est Kay, une chanteuse de saloon, qui avait pris l'enfant sous son aile.

Casting : acteurs principauxRivière sans retour
Casting complet du film Rivière sans retour
Match des critiques
les meilleurs avis
Rivière sans retour
VS
Critique de Rivière sans retour par mistigri

Bien plus qu'une rivière impraticable, la rivière sans retour est ni plus ni moins l'évocation des évènements d'une vie. A l'image de l'existence, la rivière est parsemée d'embûches. Que ce soient les Indiens, la rivière elle-même et d'autres, le parcours de cette rivière est une métaphore. Présentée comme une véritable épreuve, la rivière laissera des traces sur ces aventuriers qui s'y risquent. En effet si la rivière est sans retour, ce n'est pas forcément parce qu'on y reste ... mais aussi...

27 14
La maman et/ou la putain

Grosse déception. Avec Preminger aux manettes et Mitchum en rôle principal, je m'attendais à quelque chose d'au moins correct. Il s'agit au final d'un film d'aventure très banal et bien ancré dans les facilités et faiblesses de son époque. Pour commencer, les effets spéciaux sont très mauvais et vieillis, ils ne font jamais illusion, ce qui est très embêtant étant donné leur place centrale dans ce film où une "famille recomposée" doit traverser sur une embarcation de fortune une très... Lire l'avis à propos de Rivière sans retour

26 3
Critiques : avis d'internautes (44)
Rivière sans retour
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Une rivière aussi indomptable que Marilyn Monroe.

-J'ai l'impression que tout le monde va s'occuper de moi, et eux aussi. Bon il faut filer d'ici. On prend le radeau, allez viens fils. -Mais comment ça le radeau vous disiez que... -Ce que j'ai dit avant ne compte pas. Nous n'avons pas le choix maintenant. Prenez vos affaires. -Venez Kay! -Dépêchons! Le réalisateur Otto Preminger, propose avec... Lire la critique de Rivière sans retour

25 11
Avatar JéJé fait son Bagou
8
JéJé fait son Bagou ·
« Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières. »

Le cinéma offre une diversité étonnante : diversité des genres, des techniques, des histoires racontées, des jeux d'acteurs, et surtout des émotions qu'il éveille chez le spectateur. Et parfois, on aime un film sans pouvoir se l'expliquer ; on a coutume d'appeler cela « coup de cœur », pour signifier ô combien la raison ne saurait trouver le pourquoi du comment de son admiration. Mais on... Lire l'avis à propos de Rivière sans retour

29 10
Avatar WeSTiiX
9
WeSTiiX ·
L’aller m’a suffit

Mais que diable le grand Mitchum, si impressionnant dans Les nerfs à vif ou dans La nuit du chasseur, est-il allé faire sur cette galère ? Comment a-t-il pu être tenté d’interpréter cette Nième brute au cœur tendre, cet archétype usé jusqu’à la corde du héros de western : viril, infaillible tireur, dur mais droit comme la justice, en apparence insensible aux charmes... Lire l'avis à propos de Rivière sans retour

2
Avatar Jduvi
5
Jduvi ·
Découverte
L'Ours et la poupée

La beauté sauvage des paysages, le suspense de l'aventure vécue sur le radeau, les rapports (parfois teintés d'érotisme latent tel que le permettait la censure de 1954) entre Robert Mitchum le bourru et Marilyn Monroe l'aguichante chanteuse de saloon, sont autant de bonnes raisons de voir ce film qui est le premier à se servir du Cinémascope (après le péplum la Tunique qui... Lire l'avis à propos de Rivière sans retour

13 6
Avatar Ugly
6
Ugly ·
Western hors des sentiers battus

En 1954, deux grandes stars d'Hollywood se rencontrent dans Rivière sans retour : Marilyn Monroe, alors au sommet de sa carrière, et Robert Mitchum, un an avant La Nuit du Chasseur. Il ne s'agit pas tant d'un western que d'un film d'aventure road movie façon Délivrance, mais en plus soft. Le film ne lésine pas sur... Lire la critique de Rivière sans retour

3 3
Avatar Gecko153
7
Gecko153 ·
Toutes les critiques du film Rivière sans retour (44)
Bande-annonce Rivière sans retour