Une affaire similaire à celle d'Harvey Weinstein ?

Avis sur Scandale

Avatar LeTigre
Critique publiée par le

Scandale n'est pas une grande révélation cinématographique pour ce qui est de raconter des affaires révoltantes comme celle d'Harvey Weinstein, je m'attendais justement à voir une production comme celle-ci sortir prochainement. Comme Je ne m'en doutais pas, mais le cas Harvey Weinstein est loin d'être unique : il y a malheureusement beaucoup d'hommes comme lui. Ce sont généralement des hommes bien placés hiérarchiquement et qui abusent de leurs pouvoirs pour obtenir des faveurs auprès des femmes. Cette réalisation en raconte justement une, elle se base sur les faits liés aux accusations contre Roger Ailes, le cofondateur de Fox News Channel.

C'est un sujet très délicat à traiter pour la simple et bonne raison que les gens n'ont pas tous la même façon de penser, ni même les mêmes opinions. Cependant, il faut bien en parler car depuis l'affaire d'Harvey Weinstein, la cause des femmes a vraiment pris une place considérable dans notre quotidien. Maintenant, on balance tout et n'importe quoi avec les hastags BalanceTonPorc ou le fait que les hommes écartent trop les jambes dans les rames de métro, c'est un sujet qui devient un peu grotesque, voire même aberrant, car on frôle vraiment le ridicule de temps en temps.

La réalisation en montre un peu de cette version de choses, mais elle est vraiment centrée sur la gêne professionnelle et l'impuissance totale morale de deux célèbres animatrices télévisées de la chaîne américaine et également celle d'une autre complètement inventée scénaristiquement. Ces dernières sont interprétées par trois actrices réputées : La dévouée Charlize Theron, la chevronnée Nicole Kidman et la bombe australienne montante Margot Robbie. Ces trois-là sont très intéressantes à suivre car elles campent des rôles qui ont chacun des positions différentes.

Je trouve que cet aspect scénaristique colle très bien à nos attentes pour ce genre de production, ça permet d'avoir des visions différentes, de voir comment les femmes restent bloquées dans leurs positions sans qu'elles puissent être aidées et de comprendre quels sont les moyens à employer pour combattre ce mal inatteignable. Malgré une qualité de montage un peu trop classique, voire même un peu trop empruntée à d'autres longs-métrage, le film est bien fourni. On sent bien la frustration professionnelle, l'impuissance féminine et la domination virile que les femmes doivent subir pour réussir dans leurs carrières, même si cela a un impact impardonnable sur leur vie personnelle.

La façon de raconter l'histoire est assez irréprochable. Il en y a une qui prête à créer des scandales en s'attaquant à des hautes personnalités comme Donald Trump, une qui veut donner une nouvelle image de la femme malgré les remontrances de son patron et la dernière qui souhaite être devant une caméra au lieu de rester derrière un bureau à faire de la paperasse. Il y a un début qui annonce la couleur, un milieu qui prend de l'ampleur et une fin qui dévoile carrément un scandale inoubliable, dont une vraie remise en question sur les femmes dans leurs milieux professionnels.

Oui ! Il faut savoir une chose, accuser son patron qui vous a offert une belle carrière même s'il a abusé de vous est un délit, un manque total de respect. La réalisation ne le dit pas clairement mais c'est comme si ce genre de message allait sortir d'un moment à l'autre pendant le visionnage. Et surtout, quand on voit des femmes qui veulent défendre leur patron suite aux accusations annoncées ou que d'autres préfèrent se taire pour toujours, c'est comme si on était plongé dans un débat juridique qui connaîtra jamais de fin. Je mets un point d'honneur à saluer l’interprétation très remarquable de John Lithgow, il a toujours une façon très persuasive de jouer ses personnages sans aller dans l’exagération.

Avec son ventre qui dépasse du pantalon, ses rides très prononcées et sa démarche de supérieur affirmé, il représente exactement ce que l'avocate d'Harvey Weinstein a déclaré lors d'une interview. Autrement dit, un vieux dinosaure qui doit apprendre les nouvelles manières. Concernant le reste du long-métrage, chaque scène est filmée avec minutie, Des petites caméras sont posées sur les étagères pour donner du vrai sens à telle situation ou scène de conversation. Je crois que l'on peut remercier le réalisateur de nous offrir un plan remarquable des trois actrices principales dans l'ascenseur, c'est tellement rare de voir ça dans les longs-métrages.

Concernant les décors, c'est judicieusement bien reconstruit, ça ressemble beaucoup à ce qu'on peut voir dans les films de la finance comme Le loup de Wall Street ou Margin Call. On voit des bureaux posés partout et on note une organisation phénoménale et un mécanisme précis entre la recherche des informations, la gestion des émissions et la diffusion des infos à la télé. Le film a l'inconvénient d'être un peu trop féministe mais ça reste raisonnable, on n'en fait pas des tonnes sur ce sujet. En tout cas, l'objectif principal est atteint, c'est une vraie déclaration de la défense féminine et de la valorisation professionnelle de la femme, un parfait biopic manichéen essentiel, malgré des situations trop insistantes et quelques lourdeurs. 7/10

Ne reste pas là à rien faire ! Trouve des choses compromettantes, ces salopes-là veulent toutes ma peau !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 273 fois
12 apprécient · 2 n'apprécient pas

LeTigre a ajouté ce film à 1 liste Scandale

Autres actions de LeTigre Scandale