Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Scum

Critiques de Scum

Film de (1979)

  • 1
  • 2

"Up your fucking borstal !"

Œuvre ultra confidentielle, qui passa brièvement sur les écrans français, Scum nourri toutefois le paradoxe d'être aussi "culte" qu'il est inconnu. Difficile en effet d'échapper à sa légende de film sulfureux dont le propos fut suffisamment fort pour lui interdire l'accès à la BBC avant de contribuer à la fermeture des "borstals", ces centres de détention pour... Lire l'avis à propos de Scum

31
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

"Where is your tool?" "What fucking tool" ZBAM!

Froid et sans s'appesantir sur le pathos Alan Clarke nous fait pénétrer dans une maisons de redressement anglaise. Sans complaisance, sans issue, sans fioriture, sans musique même. Scum est un film brut. Brut de décoffrage. Un coup de tuyau métallique au coin de la gueule. Les matons laissent faire mais maintiennent l'ordre. Le serrage de vis ultime. Alors comme ça tu pensais pouvoir faire le... Lire la critique de Scum

18 5
Avatar Kenshin
8
Kenshin ·

This is England

Nous sommes envoyé dans un centre de redressement pour mineurs au coté de Carlin jeune homme a la réputation de caïd, peu a peu on y découvre l'univers carcéral, la dureté des règles, la violence constante, puis on apprend a comprendre la difficulté d'y vivre . Scum est violent et ceci dès sa première scène . Violent et brutal, nous avons ici un film réaliste, violence entre les détenus,... Lire l'avis à propos de Scum

22 4
Avatar Truman-
9
Truman- ·

Who's your daddy ?

Version originale dont s'est plus ou moins inspiré Kim Chapiron pour son Dog Pound, Scum était à la base un téléfilm pour la BBC, jugé trop violent pour le média et donc refait par Alan Clarke lui-même pour le cinéma deux ans plus tard. Et effectivement, la télévision anglaise n'était sans doute pas prête à recevoir un tel... Lire l'avis à propos de Scum

12
Avatar Antofisherb
8
Antofisherb ·

Enfants de choeur

"Scum", c'est un peu un film de prison : les détenus sont ici des jeunes gens placés dans un centre pour délinquants qui subissent l'oppression de gardiens mais vivent aussi selon la loi du plus fort entre eux. Si vous connaissez déjà le cinéma de Clarke, alors vous vous doutez bien que ça ne sera pas rose, que ça finira même certainement mal. Personnellement, j'ai juste vu "Made in Britain", un... Lire la critique de Scum

8 8
Avatar Fatpooper
7
Fatpooper ·

Critique de Scum par Chinaski

Une maison de redressement en Angleterre à l'aube des années 80 : avec une rigueur documentaire, Alan Clarke décrit un quotidien fait de brimades, de violences, d'horreur. Un univers carcéral cauchemardesque et sans issue, d'une absurdité à faire froid dans le dos, véritable usine à fabriquer des bêtes sauvages tant on ne laisse d'autre possibilité aux adolescents. « Scum » est un film... Lire la critique de Scum

7
Avatar Chinaski
9
Chinaski ·

Violence en mosaïque.

Superbe et traumatisant, bien que je fus très déçu de constater que Dog Pound, le dernier film de Kim Chapiron que j’avais (donc forcément) trouvé excellent, en était le remake quasi exact. Une légère différence dans la forme (monochrome chez Clarke, frénétique chez Chapiron) et deux/trois partis pris comme l’absence dans le Chapiron de ce personnage incroyable chez Clarke, végétarien qui refuse... Lire l'avis à propos de Scum

5 2
Avatar JanosValuska
8
JanosValuska ·

Dans l'enfer de l'univers carcéral

Scum nous plonge dans le milieu carcérale des années 70 en Angleterre ou l'on suit notamment trois jeunes arrivés récemment et dont leur incarcération va être un enfer. Ce huit-clos des années 70 poignant et pesant met le spectateur dans la dure réalité des centre de détention de l'époque. Une mise en scène très bien servie et efficace avec une ambiance qui... Lire la critique de Scum

3
Avatar ludovic-50
8
ludovic-50 ·

Pas que des innocents en prison

Ah, je savais que c'était possible de faire des films dans une prison (ou centre de redressement ou ce que tu veux) sans que tout le monde ne soit des gentils innocents. C'est le genre de film qui change avec les trucs où tout le monde est gentil, tout le est beau et ce sont les vilains gardiens qui sont très méchants. Ici tout le monde (ou presque) a quelque chose contre lui, il n'y a pas... Lire l'avis à propos de Scum

3 3
Avatar Moizi
8
Moizi ·

Critique de Scum par Samskeyti

Voilà donc l'ancêtre de Dog Pound. Je garde une préférence pour son remake qui a su mieux jouer sur la corde sensible en rendant les personnages principaux encore plus attachants avec l'amitié qui les lient et limitant les méchants à haïr ; le tout saupoudré d'une BO géniale avec une musique qui me fait toujours le même... Lire l'avis à propos de Scum

1
Avatar Samskeyti
5
Samskeyti ·
  • 1
  • 2