Je met les pieds où je veux et c'est souvent dans la gueule

Avis sur Section 99

Avatar Sutter_Kane62
Critique publiée par le

Voilà un réalisateur qui commence à se faire une place toute particulière dans mon coeur de cinéphile. Après Bone Tomahawk, un western teinté d'horreur qu'il faut absolument découvrir si ce n'est pas déjà fait, S. Craig Zahler livre un deuxième film complètement surréaliste porté par un Vince Vaughn hallucinant et méconnaissable.
Il y a beaucoup de choses à dire sur Brawl In Cell Block 99, tout d'abord la performance dantesque de Vince Vaughn. Il porte le film à lui seul et face à lui, il devient difficile d'exister pour le reste du casting malgré un Don Johnson toujours impeccable et Jennifer Carpenter moins insupportable que dans Dexter.
Vince Vaughn interprète un personnage à la carrure monstrueuse à la limite du surhomme parfois, un homme sortit de nulle part, effrayant, le genre qu'on pas à pas vraiment envie d'énerver. D'ailleurs, il est important de souligner que c'est bien la première fois que la carrure et la taille de Vaughn sont aussi bien utilisés dans un film. Vince Vaughn n'est pas un acteur que j'apprécie tout particulièrement avec une filmographie à la limite du correct. Mais il a trouvé ici un réalisateur qui le dirige à la perfection, son personnage est imprévisible mais en même temps toujours d'un calme imperturbable, doté d'une force surhumaine. L' absence d'expression de l'acteur correspond parfaitement à ce personnage hallucinant capable de défoncer à main nue une voiture. Un personnage qui semble tout droit sortit d'un jeu vidéo, indestructible et dont personne ne devra se mettre en travers de son chemin. C'est bien simple je crois que je vais plus le regarder de la même façon après ce film, je n'ai jamais vu quelqu'un distribuer autant de pains à la fois. Et ma note est dû en grande partie à sa prestation.
Et puis il y a la réalisation de S. Craig Zahler, si elle est beaucoup plus sombre et pessimiste que Bone Tomahawk, il est malheureusement dommage de remarquer encore une fois que le film est un poil trop long comme son précédent. Mais si les nombreux dialogues entre les différents protagonistes de Bone Tomahawk contribué à combler les petits passages à vides de la réalisation, ici nous ne suivons qu'un seul protagoniste qui de plus n'est pas très causant. Une durée qui peut se justifier par la lente descente aux enfers de son personnage qui va trouver son paroxysme dans un déchainement de violence à la limite du supportable pour les âmes sensibles. Il y a toujours ce côté réaliste par le quotidien qui est représenté, à la limite du documentaire, le spectateur se fait témoin des événements, illustré aussi par la quasi absence de musique qui est toujours placée au bon moment. Mais en même temps également surréaliste par le destin tragique du personnage et l'absurdité des situations parfois teinté d'humour noir.
Le parcours de Vince Vaughn se vit un peu comme un jeu vidéo d'ailleurs, qui va passer par un enchaînement de paliers (les différentes prisons), de scènes de baston avec des petites frappes pour enfin atteindre le niveau du boss final. Les scènes d'actions sont chorégraphiés ce qui peut paraître surprenant et même prêter à sourire mais en même temps d'une brutalité atroce quand le personnage de Vince Vaughn libère toute sa colère. Mention spéciale à une scène complètement What The Fuck?! dont je ne dirai rien je vous laisse la surprise, mais je ne savais pas qu'on pouvait faire ce genre de chose.
Brawl In Cell Block 99 est un film complètement dingue, une grosse claque mais pas celle qui frotte, celle qui fait très mal dans la figure et qui vous laisse comme ça sans explications. Vous n'aimez pas Vince Vaughn ? Ça tombe bien il s'en fout complètement et il est pas là pour rigoler c'est terminé Serial Noceurs, Les Stagiaires et autres... Lui les pieds c'est souvent dans la gueule qu'il les mets.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2625 fois
7 apprécient

Sutter_Kane62 a ajouté ce film à 1 liste Section 99

Autres actions de Sutter_Kane62 Section 99