Quand tu ne sais plus que croire et que tu finis aussi fou que les patients de Shutter Island...

Avis sur Shutter Island

Avatar Major_Noodles
Critique publiée par le

Oui, je sais, le titre est long, mais je n’ai pas trouvé mieux.
Ce film fait partie de ceux qui te baladent pendant toute leur durée (je ne donnerais pas d’exemple précis pour ne pas spoiler), et à un certain moment, tu ne sais plus si DiCaprio est victime d’une abominable machination ou s’il est complètement fou...
Bon, commençons par l’ambiance du film. Forcément, un hopital psychiatrique n’a pas une ambiance très chaleureuse. L’athmosphère est effectivement pesante et oppressante durant tout le film.
Ensuite, le film débute sur une enquête qui est impossible : une femme se serait échappée de sa cellue fermée à clé sans rien forcer ? Bizarre.
Le film continue avec des situations de plus en plus étranges qui finissent par soulever deux hypothèses :
- DiCaprio est fou (mais on ne veut pas y croire car on lui veut une happy end)
- il se pose trop de questions et on le fait passer pour un fou pour le faire taire car il se trouve sur une île où des activités top secrètes ont lieu (on veut pas y croire non plus car il n’aura pas non plus sa happy end)
On cherche une autre possibilité, mais il y en a pas, donc on sait que dans tous les cas, ça va mal finir. On se dit quand même que DiCaprio ne peut pas être fou, si ? Si. Et on comprend pourquoi, c’est pas très sympa quand tu rentres du bureau et que tu t’aperçois que ta femme a tué tes gosses.
Donc le film se termine, et on est triste car DiCaprio va finir en légume et que la happy end, ça sera pour une autre fois.
Bref, un excellent Scorsese palpitant du début à la fin.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 93 fois
2 apprécient

Major_Noodles a ajouté ce film à 1 liste Shutter Island

Autres actions de Major_Noodles Shutter Island