Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte
Bande-annonce
Affiche Solaris

Solaris

(1972)

Solyaris

12345678910
Quand ?
7.8
  1. 18
  2. 25
  3. 37
  4. 79
  5. 180
  6. 343
  7. 812
  8. 1255
  9. 804
  10. 415
  • 4K
  • 474
  • 5.1K

Le cosmonaute Kris Kelvin reçoit la mission de se rendre sur la planète Solaris afin d'enquêter sur les événements étranges qui s'y sont produits.

Casting : acteurs principauxSolaris

Casting complet du film Solaris
Diffusion TV
Solaris
  • mercredi 25 juillet sur Ciné+ Classic à 23:20
Tous les films diffusés à la TV
Match des critiques
les meilleurs avis
Solaris
VS
La blêmeur mortelle du souvenir

Solaris d’Andreï Tarkovski n’est pas un chef-d’œuvre. Renié par son auteur même qui l’accuse d’être trop imprégné d’une technologie qu’il rejette, le film semblait dès sa genèse un enfant peu désiré, son créateur se trouvant lassé dès la première année de gestation et de plus en plus dégoûté au fil des mois. Souvent comparé à 2001, l’Odyssée de l’Espace de Stanley Kubrick, parfois pour le complimenter, d’autres fois pour le descendre,...

27 7
Perdus dans l'espace

Naturellement sur le moment, il n’y a rien de drôle. Comment trouver de quoi rire dans un film de Tarkovski ? L’anesthésie générale induite par le film empêche même la souffrance ou l’ironie ; et puis cette anesthésie n’est pas uniquement un effet, elle est aussi nécessaire pour encaisser l’objet. Puis plus tard, quand vient l’heure d’en dresser un compte rendu, soudain c’est l’éclat de rire. Quoi, il faudrait maintenant prendre au sérieux toute cette mascarade ? Il faudrait accorder du... Lire la critique de Solaris

12
Critiques : avis d'internautes (77)
Solaris
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
« Un savoir n’est vrai que soutenu par la morale »

Tout cinéaste de génie devrait se frotter à la science-fiction. L’exemple de Solaris est particulièrement remarquable. Loin de sa terre, de son histoire, de ses racines, Tarkovski livre pourtant un film puissamment personnel et en totale adéquation avec l’œuvre que déroule sa filmographie. La nature, à travers les motifs indissociables de... Lire la critique de Solaris

127 12
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·
Exorcisme

PREMIERE PARTIE – MERCREDI 30 AOUT 2017 – 20H56 Ceci est un témoignage. J’en suis à la première partie de Solaris et je redoute la suite. Le fait que je parle d’un film qui se construit, dans sa première partie, lui-même sur une succession de témoignages, dont les plus marquants sont ceux de Burton et Guibarian - des témoignages, soit dit en passant captivants, et, a posteriori,... Lire la critique de Solaris

5
Avatar VernonMxCrew
10
VernonMxCrew ·
Découverte
Solaristique & Métaphysique

L'esthétique de Solaris est un vrai délice, proche de l'avant-garde russe comme le constructivisme ou l'art de Malevitch (dualité représentée sur les deux affiches du film), jouant sur les formes géométriques et l'opposition de couleurs vives : une parka électrique sur l'herbe verte ondoyante, un maillot bleu sur les ordinateurs rouges de la station, les... Lire la critique de Solaris

85 5
Avatar Nushku
8
Nushku ·
Et l'Homme créa la femme

La science-fiction. Un vaste sujet, un genre aisément identifiable mais difficilement déchiffrable. C’est alors qu’Andrei Tarkovski décide de s’adonner à la tâche. Sauf que l’auteur russe, avec Solaris, met en image sa propre idée de la science-fiction. Première évolution dans le cinéma de Tarkovski, c’est l’apparition de la couleur : ce qui n’était pas le cas avec Lire la critique de Solaris

32 2
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·
Dans l'espace, personne ne vous entend penser.

Mesdames, une indication importante si vous hésitez entre cette version et celle de Soderbergh de 2002: cette version, russe, de 1972, ne comporte AUCUNE scène avec le fessier nu de George Clooney dedans. Du coup, que reste-t-il ? Un film SF comme on (enfin, en tout cas comme "je") les aime: des décors assez dépouillés, pas d'effet, mais une intrigue suffisamment prenante pour qu'un fil... Lire l'avis à propos de Solaris

37 17
Avatar guyness
8
guyness ·
Toutes les critiques du film Solaris (77)
SéancesSolaris
Projeté dans 1 cinéma cette semaine
ou
Toutes les séances pour Solaris
Bande-annonce Solaris