Solo : a sympatoche story

Avis sur Solo : A Star Wars Story

Avatar DragZo
Critique publiée par le

J’avais un apriori assez négatif avant le visionage de Solo... et en fait non, c’est un plutôt bon film. Il a pas mal de défauts, certains qui nuisent vraiment au film, mais il a aussi des qualités, ce qui en fait un film pas forcément mémorable mais devant lequel j’ai passé un moment assez agréable et qui me donne envie de voir la suite, si suite il y a. Et c’est pas le cas de tous les blockbusters, très loin de là (genre la plupart des Marvel par exemple).

Bon déjà avant de le voir il est à noter que c’est le premier des dix films Star Wars où l’objectif n’est pas de sauver l’univers (bon, à part peut être le VII, mais dure de dire ce que le VII fait). Ce sont des enjeux intimistes, si les persos meurent ou échouent c’est triste mais ça va pas condamner le monde au Côté Obscur... Bref, les enjeux sont plus axée sur le personnage que sur la tragédie épique de la plupart des épisodes. Ça le rend plus léger du coup, c’est assez sympa.

Pour les points négatifs, d’abord il y a la réalisation. J’ai pas mal eu l’impression d’un SW low-cost. Ce qui est surprenant au départ vu le budget du film, mais avec tous les reshoot qu’il y a eu je suppose qu’il devait plus leur rester grand chose quand ils ont décidés de retourner le film à zéro après le départ des deux premiers réals. Du coup y’a presque aucun plan large pour profiter de l’environnement, même certaines scènes de batailles en extérieurs font tout pour qu’on ne distingue rien à plus de dix mètres pour économiser un décor. Même en intérieur tout est saturé de fumée et la luminosité, sous prétexte de réalisme, est tellement sombre pour cacher le manque de budget que certaines scènes en deviennent difficilement lisible. Et c’est pas beau quoi. Et vu qu’on peut pas faire de grands plans, la réal manque de moments de pause. Pas que le film aille a cent à l’heure, loin de là, juste qu’à certains moments on aurait aimé profiter quelques secondes de l’environnement quoi.

Ensuite on peut parler d’un fanservice un poil envahissant. Ce qui n’est pas trop gênant car comparé à SW7 ça repose plus sur des détails que sur l’intrigue générale, mais bon y’en a quand même un poil trop. Dans les défauts mineurs, il y a aussi une scène où on se dit « sérieux, ça fait un bail que ce truc est là et il a jamais pensé à faire ça ? » ou une autre où on se dit « sérieux, ça fait un bail que ce truc est là et il a toujours pas compris que faire ça c’est putain de dangereux ? » mais bon, ça passe quand même. On peut aussi citer le fait que le film, malgré quelques surprises, ne révolutionne pas ce genre de films de voyou et qu’en prenant du recul après le film c’est vrai que les parcours des personnages restent assez classique (pas classique pour un SW, classique pour un film de vauriens en contact avec la mafia)...

...sauf que Solo le fait bien. Les personnages sont bien construits, attachants, et on a envie de suivre leur histoire. Anciens comme nouveaux, principaux comme secondaires, ils me donnent envie d’y croire. Le récit est prenant bien rythmé, prend le temps de bien poser chaque personnages et leurs enjeux. Les nouveaux sont cools et les anciens... j’avais franchement peur d’une caricature des persos qu’il deviendront, un peu comme Han Solo dans SW7 (ou comme tous les anciens dans SW7 en fait) mais non, ils sont bien fait. Et si l’histoire est, avec du recul, classique elle est bien raconté. Je n’ai jamais trop accroché au personnage de Han sur les 4 films où il est apparu mais là enfin, j’éprouve de l’empathie pour ce jeune homme. J’éprouve de l’empathie pour Chewie, même pour ce connard de Lando, sans compter les nouveaux... Le rythme est maîtrisé, le film est un bon film d’aventure bien rythmé...

Et au final c’est un film pas prise de tête mais pas idiot non plus, que je me rematerais bien à l’occasion. Et si un jour un Solo 2 sort, bah j’irais le voir. Déjà parce que j’ai passé un moment sympatoche et aussi parce que... bah il manque un bout. Ce film est pas conçu pour être un épisode solo (lol, jeu de mot involontaire). Il y a un perso notamment qu’on revoit dans Rebels et dont il manque clairement un bout de l’histoire, y’a des intrigues qui manquent d’une vrai conclusion... bref, une suite quoi.

À noter aussi que c’est le premier SW à jouer un peu avec la sexualité de ses persos (en en disant assez mais pas trop, y’a un vrai dosage). Voilà juste que ça c’est cool.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 101 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de DragZo Solo : A Star Wars Story