Bande-annonce
Affiche Sous le soleil de Satan

Sous le soleil de Satan

(1987)
12345678910
Quand ?
6.7
  1. 31
  2. 33
  3. 77
  4. 137
  5. 264
  6. 487
  7. 623
  8. 450
  9. 190
  10. 97
  • 2.4K
  • 133
  • 1.8K

La jeune Mouchette, 16 ans, tue son amant. Tout le monde pense que le défunt s'est suicidé. Mais l'adolescente ressent le besoin de confier son crime à l'abbé Donissan, le vicaire du village. Une relation étrange, malsaine et fallacieuse se noue entre eux.

Casting : acteurs principauxSous le soleil de Satan

Casting complet du film Sous le soleil de Satan
Match des critiques
les meilleurs avis
Sous le soleil de Satan
VS
Du spirituel dans le concret...

Et vice versa.Au départ le titre un peu grossier m'a fait peur et le sujet d'un homme torturé par la perte de sa foi ne me disait pas plus que ça. Finalement, j'ai vite été séduite en premier lieu par le jeu de Depardieu et de Bonnaire.Même si, pendant les vingt premières minutes, ça pourrait ressembler à du théâtre filmé qui met l'action de côté pour se concentrer sur la personnalité ambigue des protagonistes, ces scènes ont le mérite d'isoler chacun dans leur monde, la fille et le prêtre...

20 6
Sous le soleil de C'EST CHIANT !

Scénario (Intégral du film.) Pendant que le jeune abbé Donnissan (joué par un Geard Depardieu bientôt quadragénaire) a des doutes métaphysico-philosophiques sur sa foi, la jeune adolescente Mouchette (joué par une Sandrine Bonnaire qui en avait 20 et semblait en faire 30) tue un de ses amants après une discussion metaphysico-philosophique et se confesse métaphysicophilosophiquement à un autre qui ne la croit pas. Une nuit Donnissan traverse trois champs,... Lire l'avis à propos de Sous le soleil de Satan

4 1
Critiques : avis d'internautes (46)
Sous le soleil de Satan
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Sous le soleil de Satan par Gérard Rocher

En 1926, dans le bourg de Campagne, au nord de la France, le curé-doyen l'abbé Menou-Segrais décide de prendre sous sa coupe un jeune séminariste, abbé Domissan. Pour arriver à sa fonction ses études ne furent guère brillantes, et ici même l'homme est torturé par le doute en ses capacités à remplir son sacerdoce. De plus l'abbé Domissan n'arrive pas à surmonter son obsession de la recherche... Lire l'avis à propos de Sous le soleil de Satan

30 7
Avatar Gérard Rocher
8
Gérard Rocher ·
"Il faut n'être qu'un pauvre prêtre pour connaitre l'effroyable monotonie du péché."

Il a sans doute fallu à Pialat un certain courage pour se lancer dans un projet d’une pareille envergure. Tout, a priori, l’éloigne de ce sujet, son propos comme son cadre, son époque comme ses implications esthétiques. C’est un film âpre et austère, profondément littéraire et dont les enjeux philosophiques sont assez ambitieux. Personnellement, j’ai toujours du mal avec le mysticisme et les... Lire la critique de Sous le soleil de Satan

28 2
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·
En présence d’un doute

Pourquoi Sous le Soleil de Satan, au-delà d’être une excellente adaptation du roman de même nom signé Georges Bernanos, est-il un excellent film ? Parce qu’il réussit à non seulement faire sentir le mal qui se diffuse lentement, mais surtout à rendre palpable et concrète sa présence par l’absence qui organise l’espace, par le silence qui définit les échanges, par l’incertitude qui... Lire l'avis à propos de Sous le soleil de Satan

4 1
Avatar Fêtons_le_cinéma
9
Fêtons_le_cinéma ·
La quête intransigeante de la vérité

Premier film en costumes de Pialat, première adaptation littéraire de sa part, Palme d'Or très controversée à Cannes (mais on sait combien la controverse fait partie du travail du cinéaste...), "Sous le Soleil de Satan" est en fait complètement fidèle au reste de l'oeuvre du maître : une interprétation pétrifiante, une incroyable intensité des situations... et au... Lire la critique de Sous le soleil de Satan

2 2
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·
Découverte
Difficile de représenter Satan...

J'ai vu ce film dans un contexte particulier. Ayant lue et relue l'oeuvre de Bernanos pour les cours, l'ayant étudiée aussi, je n'étais pas vierge face au film. Dans le livre, bien que je n'ai pas complètement adhéré à l'histoire, j'ai pu retrouver un style, une plume digne du sujet traité. L'atmosphère, les détails n'étaient qu'une plus-value à l'histoire. Dans le film, peut-être est-ce le jeu... Lire l'avis à propos de Sous le soleil de Satan

11 2
Avatar elodiemeillac
4
elodiemeillac ·
Toutes les critiques du film Sous le soleil de Satan (46)
Bande-annonce
Sous le soleil de Satan