Bande-annonce
Affiche Sparrows

Sparrows

(2016)

Þrestir

12345678910
Quand ?
6.4
  1. 1
  2. 1
  3. 1
  4. 6
  5. 22
  6. 49
  7. 43
  8. 21
  9. 7
  10. 2
  • 153
  • 22
  • 992

Ari, 16 ans, vit avec sa mère à Reykjavik lorsqu’il doit soudain retourner vivre chez son père Gunnar, dans la région isolée des fjords, au nord-ouest de l’Islande. Sa relation avec son père n’est pas des plus faciles et ses amis d’enfance semblent avoir bien changé. C’est dans cette situation...

Casting : acteurs principauxSparrows

Casting complet du film Sparrows
Match des critiques
les meilleurs avis
Sparrows
VS
De la souffrance, toujours de la souffrance, encore de la souffrance ... et encore ?

Encore et toujours, montrer la souffrance, la souffrance, et encore la souffrance. Hier encore, je parlais de ce teen movie américain qui parvenait à parler du mal être des jeunes à travers l'humour et la bonne humeur. Sparrows se regarde, vraiment. Les musiques sont bonnes, le personnage intéressant, les plans sont bons, parfois même époustouflants (paysage Islandais quoi), mais voilà ... qu'apporte t'il vraiment ? Là où nous avons Deadly Class en bande-dessinée, ou le Monde de Charlie il...

3 4
Le grand secret.

Encore une référence à Indochine, putain mec heureusement que tu nous gave pas avec des critiques musicales. Tu ferais quoi ? Des références filmiques en guise de titre ? En plus mec, tu dois vraiment être dans une drôle de passe ces derniers tps, t'aimes rien, tu nous ponds que des critiques négatives, à croire que t'aime cracher à la gueule de nos petits chef-d'œuvres. Non mais comprends moi aussi, un peu, chère abonnée, j'crois ke j'vais délaisser les hommes un peu,... Lire la critique de Sparrows

7 11

PostsSparrows

Critiques : avis d'internautes (10)
Sparrows
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
De l'éther à l'incarnation

"Sparrow", terme anglais signifiant "moineau" mais qui, accolé à d'autres noms, peut désigner d'autres volatiles, de terre ou de mer. De fait, on plane dans l'éther, dès la scène d'ouverture : caméra braquée sur la voûte immaculée d'une église islandaise, nos oreilles sont emportées vers les hauteurs de cette nef par les voix immatérielles d'un chœur d'enfants ; puis on suit l'un des... Lire la critique de Sparrows

4 4
Avatar Anne Schneider
9
Anne Schneider ·
Découverte
La vie sapée d'un ange

Auréolé de 11 nominations aux Edda Awards (Césars islandais) « Sparrows » signé par Runar Runarsson est incontestablement l’un des films majeurs traitant de ce difficile cap qu’est le passage entre adolescence et vie adulte. Se situant dans la lignée d’un « Virgin suicide » de Sofia Coppola (par son côté dépouillé) ou d’un « Paranoid park » de Gus Van Sant (certains cadrages ou gros plans)... Lire la critique de Sparrows

9 2
Avatar Fritz Langueur
9
Fritz Langueur ·
si t'aimes voir des mecs s'en prendre pas mal dans la gueule pendant une heure et demie.

J'aurais aimé l'aimer ce film et le défendre tout comme "Anna", un des courts-métrages de ce même réalisateur qui m'avait beaucoup plût et que j'avais découvert lors du festival Premiers Plans. Anna laissait augurer du meilleur. C'était subtil, assez ramassé malgré sa longueur (pour un court-métrage s'entend - environ 30 min) et dans mon souvenir c'était un dès beau portrait d'adolescente.... Lire l'avis à propos de Sparrows

3 1
Avatar Isaiah Kewendi
6
Isaiah Kewendi ·
Portrait sensible et sans relief

Auréolé de toute une série de prix à travers les festivals du monde, Sparrows est finalement un produit assez consensuel et peu original. Un adolescent doit quitter Reyjkavik pour rejoindre son père dans un fjord isolé de l'Ouest du pays. Le paternel s'avère être un poivrot, et le jeune héros va découvrir la vie au cours d'un été : premier amour, premier rapport sexuel, premier... Lire la critique de Sparrows

3
Avatar Christoblog
4
Christoblog ·
(De)constructing Ari

Les « sparrows », les hirondelles du titre du film de l’islandais Rúnar Rúnarsson ne sont pas très présentes dans l’image. On comprend cependant bien vite que le cinéaste parle de ses personnages, d’Ari (Atli Oskar Fjalarsson) en particulier, ce jeune de Reykjavik obligé de vivre tout un tas de chambardements lorsque sa mère, pour des raisons inconnues, part vivre en Afrique avec son... Lire l'avis à propos de Sparrows

Avatar Bea Dls
8
Bea Dls ·
Toutes les critiques du film Sparrows (10)
Bande-annonce
Sparrows
Vous pourriez également aimer...