Nous l'avons perdu

Avis sur Spider-Man : Homecoming

Avatar DrOwl370
Critique publiée par le

C'est au tour de Jon Watts de réaliser les nouvelles aventures de l'homme - araignée et de passer après la surestimée trilogie de Sam Raimi et le sous - estimé diptyque de Marc Webb. Marvel Studios bataillant avec acharnement pour récupérer son tisseur s'est frotté les mains après l'échec de The Amazing Spiderman 2. Le studio a sauté sur l'occasion et a rapatrié le tisseur pour qu'il puisse faire ce que tout le monde ( ou presque ) attendait : intégrer les Avengers. Une courte et prometteuse apparition dans Civil War après , on retrouve le tisseur fraîchement inclus dans le MCU pour une aventure solo censé introduire son univers et être un épilogue des événements de Civil War.

Le résultat est loin d'être bon mais je ne parle pas de déception car la promotion du film a dévoilé ( avec la même finesse que l'humour de Jean - Marie Bigard) toute la construction scénaristique du film et dégageait la même apparence que n'importe quel autre film estampillé Marvel.
Le principal problème étant que le tisseur a perdu tout ce qui faisait son essence et sa profondeur en passant sous le giron de Kevin Feige.

Le film est le plus banal , ennuyant et insipide parmi tous les autres consacrés au tisseur. Production Marvel oblige , Jon Watts s'écrase sous l'énorme cahier des charges et ne rends pas justice à sa carrière. Les scènes d'action sont sans saveur , loin d'être impressionnantes et très mal filmées. Le reste du temps , il laisse tomber toute tentative de créativité et tourne ses scènes comme on tournerait une scène de Plus Belle La Vie. Sans oublier les effets spéciaux qui font parfois très peur ( la tour Stark au tout début du film parle d'elle - même ).

Le scénario transforme le film en film pour ado ( certes honnête ) couplé à un film Marvel avec tout les défauts que cela implique. On nous sert donc une vision de l'adolescence vue par des retraités coincés dans les années 80 ( musique ridicule lors de l'entrée au lycée qui donne une ambiance clichée au possible , la fille que Peter aime doit forcément être filmée au ralenti et les cheveux flottant dans les airs , les fêtes et le bal attirent beaucoup trop de gens pour l'époque et manquent de crédibilité ) avec le scénario qu'on a vu mille fois ( l'adolescent incompris des adultes qui doit prouver sa valeur .... ). L'impact de l'appartenance au MCU se fait ressentir tout du long tant on nous rappelle sans cesse l'existence des Avengers et que la présence de Tony Stark provoque et résout tous les événements du film de manière plus ou moins directe. La promotion du film gâche le scénario et le film devient rapidement sans surprise et ennuyant. L'écriture du personnage le rend agaçant et loin d'être admirable. Les thèmes et épreuves qui ont marqué l'histoire du personnage et construit le mythe sont virés ( la mort d'Oncle Ben , ses parents , la relation avec sa tante ...) au profit d'une écriture aseptisé et sans profondeur du personnage. Tout l'entourage du tisseur a été réécrit , ou plutôt massacré , sans aucune explication et confirme cette impression de plaire au grand public sans se dire une seule seconde si c'est intéressant et bien écrit. Certains sont même relégués au rang de caméo forcés et l'impression donné est celle d'un énorme fouillis qui ne ressemble à rien et essayede plaire aux fans et lecteurs de comics en multipliant les références et les caméo sans en transposer la saveur d'origine , foutrement plus intéressante. De trop nombreuses incohérences sont à signaler et le film patine sur la préparation forcée à Infinity War et montre ( involontairement peut - être ) le manque de conséquences de Civil War. L'humour ne fait même pas mouche et les scènes post - générique montrent le vide du film tout en faisant perdre le temps de tout le monde ( c'est le cas de le dire ).

Le casting est au choix : - sans charisme ( coucou Tom Holland)
- totalement désintéressé ( la majeure partie du casting dont Robert
Downey Junior et Michael Keaton
)
- en manque d'argent ( coucou Gwyneth Paltrow )

Quelques bonnes choses sont à sauver dans ce marasme comme les références évidentes envers un certain film ( à vous de trouver lequel ) , les vidéos de propagande de Captain America et Zendaya , méconnaissable et hilarante tout le long ( qui se révèle être un personnage majeur de la mythologie du tisseur ).

Le film provoque la lassitude envers un projet qui se perd et qui dénature tous ses personnages et prend les spectateurs pour des crétins. Le tisseur paraît bien seul dans cet univers pourtant si vaste. Si ce film représente l'avenir du MCU , il paraît plus que compromis.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 475 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

DrOwl370 a ajouté ce film à 7 listes Spider-Man : Homecoming

Autres actions de DrOwl370 Spider-Man : Homecoming