Aussi efficace qu'un calibre 44

Avis sur Summer of Sam

Avatar CREAM
Critique publiée par le

Ah ce Spike lee ! il est doué pour retransmettre son regard critique sur la société américaine sur une pellicule. Mais son engagement (obsession?) dans le mouvement américain m'a toujours un peu agacé. Ça tombe bien car summer of sam n'est pas sur les noirs mais sur une époque que les moins de 20 ans n'ont pas connus.

C'est une époque où le disco vivait ses dernières heures. Une époque où le CBGB et le punk étaient en train de naitre. C'etait en 1977. La grande canicule où sévissait dans la quartier iatlo-americain un tueur fou appelé "le fils de sam".

Mais ce film n'est pas un thriller, ni un policier. C'est un drame sociale. Le tueur n'est qu'une excuse pour que Lee se lance dans une étude sociologique de la jeunesse défavorisé New Yorkaise. En 2H15, Lee nous offre un panel de personnage permettant de s'imaginer cette epoque où tout changeait, une epoque Post-vietnam.

De nombreux sont abordés, la peur de l'inconnu, l'intolerance, l'homophobie, la place des noirs aux Etats-Unis (Faut pas deconner !), la psychose, les mécanismes de la peur. Ce film est sur l'evolution des Moeurs, cynique et violent, il n'épargne rien ni personne jusqu'à l'explosion finale.

La réalisation est toujours aussi efficace meme si sur la première demi heure on ne voit pas trop où ca va nous mener. Les acteurs jouent avec justesse, d'un coté John Leguizamo, qui apparait trop rarement au cinéma (comme David Morse) et de l'autre Adrien Brody en Punk assez surprenant mais je crois que c'est surtout sa coupe de cheveux qui m'a impressionne.

Seul conseil ne l regardez pas en VF il fait assez mal aux oreilles, vous ne perdrez pas votre temps.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 732 fois
7 apprécient

CREAM a ajouté ce film à 2 listes Summer of Sam

Autres actions de CREAM Summer of Sam