Affiche Tel père, tel fils

Critiques de Tel père, tel fils

Film de (2013)

Naissance d'un père

Kore-eda illumine, films après films, l'enfance de par la douceur qu'il y injecte. Même quand les enfants sont démunis, inconnus, abandonnés (Nobody Knows), ou dans la violence de la séparation, et des utopies de retrouvailles qui en jaillissent (I Wish), ils restent des enfants à la fois matures et pétris d’innocence. Ici aussi les violentes séparations, les durs mots échangés, le sont en... Lire l'avis à propos de Tel père, tel fils

47 15
Avatar eloch
8
eloch ·

L'échange.

Prix du jury à Cannes en 2013 et présenté dans de nombreux autres festivals, "Tel père, tel fils", le nouveau film du japonais Hirokazu Kore-Eda, raconte l'histoire de deux familles au statut social opposé découvrant un jour que leurs fils ont été échangé à la naissance. A partir de ce postulat classique, Kore-Eda ausculte à nouveau la société japonaise, observe avec un mélange de sévérité et... Lire l'avis à propos de Tel père, tel fils

39 1
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·

Autorisation (trans)parentale.

Le cinéma asiatique semble avoir un don propre à sa culture, (que, je le confesse, je connais assez mal) qui consiste à dire beaucoup dans la pudeur. Dans un milieu où il n’est pas commun de formuler ce qui agite le cœur, par sens de la dignité, humilité mais aussi refoulement, le rôle dévolu à l’image et particulièrement celle du cinéma, est fondamental : des portraits, des situations, des... Lire la critique de Tel père, tel fils

53 6
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Un autre long fleuve tranquille

Kore-Eda explore une nouvelle fois les relations familiales et peaufine son tableau de la société japonaise à travers l’histoire de deux couples qui découvrent que leurs enfants de six ans ont été échangés à la naissance. Les deux familles, l’une aisée, l’autre modeste, sont sous le choc et abordent chacune la situation à sa manière. Ce pitch n’est évidemment pas sans rappeler une comédie... Lire la critique de Tel père, tel fils

44 4
Avatar Al_
7
Al_ ·

"Oh my God !"

Prix du Jury au dernier Festival de Cannes, "Tel père, tel fils" raconte l'histoire de deux familles auxquelles tout oppose : Milieu social, personnalité, physique. Ces deux familles vont être liés et bouleversés à jamais lorsqu'ils vont apprendre l'échange de leur fils à la naissance. Le "Prix du Jury" est amplement mérite puisque "Tel père, tel fils" est très beau. Ce n'est pas le film de... Lire l'avis à propos de Tel père, tel fils

29 5
Avatar VictorHa
8
VictorHa ·

En-cas d'urgence, brisez la glace

13h35: quelques minutes seulement avant le début de la projection, PFloyd, Noménale et moi nous retrouvons devant le ciné. Je suis presqu'en retard, on dirait mon père. Ambiance légère, quelques calembours, la séance s'annonce détendue. J'ai faim. 13h50: après une émouvante performance de Joey Starr, ou encore une Virginie Ledoyen qu'on aurait tendance à qualifier de "Virginie La Doyenne" tant... Lire l'avis à propos de Tel père, tel fils

48 24
Avatar Gothic
7
Gothic ·

Autant en emporte le style

Film après film, Kore-Eda n'en finit plus de nous convaincre de sa capacité à évoquer l'essentiel à travers le trivial, à aborder les sujets les graves ou les plus sérieux à partir du classique ou de l'anodin. Avec Tel père, tel fils, il parle une nouvelle fois de la famille afin de mieux parler de la société nippone, il esquisse la relation père/ fils uniquement pour mieux... Lire la critique de Tel père, tel fils

28
Avatar Kalopani
7
Kalopani ·

Sélection officielle en compétition au festival de Cannes !

Ryoata, un architecte ambitieux et obsédé par la réussite professionnelle, forme avec sa jeune épouse et leur fils de 6 ans une famille idéale. Soudainement, une nouvelle surgit. La maternité de l'hôpital où est né leur enfant leur apprend que deux nourrissons ont été échangés à la naissance. Keita, «son» fils, se révèle ne pas être le sien, son fils biologique vit avec «sa» famille dans un... Lire l'avis à propos de Tel père, tel fils

19 10
Avatar Pauline S.
9
Pauline S. ·

Sous l'égide d'Ozu !!!

Allez, je vais commencer par une révélation hyper-fracassante, une découverte que personne n'avait jamais faite jusque-là, Tel père, tel fils utilise la même idée de départ qu'un film français... Jésus, Jésus, Jésus revient... dont je n'ai jamais compris la raison du succès, et sur lequel je ne vais pas m'étendre sous peine de partir sur accumulation de termes d'une... Lire la critique de Tel père, tel fils

16 3
Avatar Plume231
7
Plume231 ·

Critique de Tel père, tel fils par Filmosaure

Les liens du sang sont-ils plus forts que ceux du cœur ? Cette chronique de deux familles bouleversées par l’échange de leurs enfants à la naissance devrait attendrir le cœur du Jury. Une des belles aventures de ce 66ème Festival de Cannes. D’un seul élan, l’homme et son enfant de 6 ans s’accordent sur un touchant duo au piano. Soshite chichi ni naru (Tel père, tel fils) est empli de ces scènes... Lire la critique de Tel père, tel fils

19
Avatar Filmosaure
8
Filmosaure ·