👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Térence Young nous avait déjà fait le coup en 1967 avec Audrey Hepburn dans le rôle de "Super Miro". Ici c'est Mia Farrow qui s'y colle. Elle fait du cheval (mais elle tombe), elle trace la route toute seule, rencontre des gens (mais finit dans la boue). Dans la réalité une personne non voyante, ne ferait pas 100 mètres avant de se casser quelque chose, elle, non ! Passons ! Parlons alors ce cette histoire de gourmette, comme facilité de scénario débile, elle est forte celle-là. Les motivations du tueur, son identité, on ne saura jamais. Quant à la distribution si Mia Farrow fait un véritable abatage plutôt étonnant, le reste est bien mou. Le suspense, il n'y en a pas, la tension, non plus, l'intérêt il est mince, les frissons sont absents, la musique inappropriée, bref, ça ne va pas du tout, décevant surtout de la part de Fleischer dont les idées de réalisations ne sont absolument pas en cause, mais quand le scénario n'est pas bon…

estonius
4
Écrit par

il y a 4 ans

1 j'aime

Terreur aveugle
Gand-Alf
6

Des étoiles plein les bottes.

Posant momentanément ses caméras en Angleterre, le cinéaste Richard Fleischer continue dans le sillage de "L'étrangleur de Boston" et "L'étrangleur de la place Rellington", s'attardant une fois de...

Lire la critique

il y a 8 ans

10 j'aime

1

Terreur aveugle
FrankyFockers
9

Critique de Terreur aveugle par FrankyFockers

Il faut s'arrêter deux secondes sur l'année 1971, année extraordinaire et incroyable dans la carrière de Fleischer, cinéaste qui l'est tout autant. Ce mec encore sous-considéré (même si c'est en...

Lire la critique

il y a 5 ans

7 j'aime

Terreur aveugle
Teklow13
8

Critique de Terreur aveugle par Teklow13

C’est une relecture très éloignée de Seule dans la nuit de Young, film médiocre au demeurant, dans lequel une aveugle, ici Mia Farrow, est confrontée à un tueur. Si le film n’évite pas quelques...

Lire la critique

il y a 9 ans

7 j'aime

Le Bureau des Légendes
estonius
3

25 euros de gâchés !

Il est parfaitement normal que le ressenti face à un œuvre soit différent suivant les spectateurs, mais quand je vois tant de gens crier au chef d'œuvre, je tombe du placard. Au-delà des critères...

Lire la critique

il y a 2 ans

17 j'aime

6

Autant en emporte le vent
estonius
10

Itinéraire d'une enfant gâtée

Le tâcheron Fleming n'est sans doute pas pour grand-chose dans la réussite de ce film auquel a participé Georges Cukor est qui est avant tout un film de producteur (David O. Selznick) Balayons déjà...

Lire la critique

il y a 2 ans

16 j'aime

2

Borsalino
estonius
8
Borsalino

On se n'ennuie pas une seule seconde...

Vilipendé à sa sortie par une certaine critique lui reprochant de n'être que "commercial", cela ne l'empêcha pas de faire un tabac. Je n'étais pas pressé de le regarder, le choix du public est...

Lire la critique

il y a 8 mois

13 j'aime

2