Cocktail de cinéma, de poésie et de philosophie

Avis sur The Art of Happiness

Avatar Outbuster
Critique publiée par le

The art of happiness est un habile mélange de cinéma et de poésie.
C’est l'histoire de Sergio vivant dans son taxi, à Naples. Il essaie tant bien que mal de supporter l'absence de son frère, parti il y a longtemps faire une retraite bouddhiste. C’est un film sur le deuil et le pardon. Quand on ne sait plus à quoi s’accrocher pour continuer à avancer. Se noyer, toucher le fond, (creuser encore) avant de remonter à la surface.
Comme tout droit sorti d'un recueil de Baudelaire « Les fleurs du mal », cet animé Italien réalisé par Alessandro Rak, respire le spleen et l’idéal. Son graphisme magnifique nous plonge dans un univers mélancolique, sans pour autant s’embourber dans la pathos ou les petites fleurs bleues. Il contourne cet écueil en gardant un certain rythme dans les dialogues, le montage, l’accent chantant des personnages et des répliques suffisamment piquantes pour nous maintenir en haleine. Alors nous nous laissons emporter, enchaînant les cigarettes, les courses en taxi dans un tableau de la ville de Naples, plus dégradée que jamais.
Ce film, c’est des couleurs, de la lumière, une esthétique qui nous transperce. Ce film c’est un travail sur le son, une ambiance qui se construit au grès du bruit de la pluie sur les vitres, de la voix d’un animateur radio, des récits de vie, le tout souligné par le thème de la musique qui traverse le film en filigrane. Non pas à la recherche du temps perdu, mais plus du sens de la vie.

Ce film, c’est un voyage philosophique, une ballade ésotérique, une claque mélancolique… ou bien une caresse ?

outbuster
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 84 fois
1 apprécie

Outbuster a ajouté ce film d'animation à 2 listes The Art of Happiness

Autres actions de Outbuster The Art of Happiness